Après le drame de l'Assemblée sanglante, la vie reprend son cours...normalement ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une Assemblée a lieu en ce moment même, ouverte à tous. Venez nombreux pour participer ! Cependant, n'oubliez pas, les postes sont limités à 40 lignes pour ce topic.
Vous pouvez maintenant participer à de petites quêtes regroupées ici . Venez changer vos Rps !
Vous pouvez aller poster sur ce sujet pour y mettre vos suggestions ou idées pour faire remonter le forum, et tout ce qui vous passe par la tête. Ensemble, faisons bouger les choses !
Nous avons une nouvelle Staffienne, Ombre d'Argent ! Elle est de retour dans le Staff en tant que Modette, alors c'est super !

Partagez | .
 

 Chante Lune [ Je refait juste mon perso ^^' ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chante Lune
VIP à jamais dans nos coeurs ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 479
Age : 22
PUF/Surnom : Ténèbres ou Chanty
Rang Cours RPG : Lieutenant \o/
Amour : a quoi bon ?
Autre(s) Compte(s) : Aucun
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 05/04/2009

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
:

But/Projet
:

MessageSujet: Chante Lune [ Je refait juste mon perso ^^' ]   27/9/2009, 18:44

♣. NOM : Chante Lune

♣. SEXE : Femelle

♣. CLAN : Tonnerre

♣. RANG : Lieutenant

♣. ÂGE : 22 lunes

♣. DESCRIPTION PHYSIQUE :

C'est une petite chatte, maigrelette. C'est une chatte angora turc. D'un noir à en faire pâlir la nuit, un noir qui ne brille même pas. Elle a une longue queue touffue et des cicatrices témoignent d'un passé difficile. Un fin corps, tout comme des pattes fines mais néanmoins puissantes. Chante Lune n'est pas des plus musclée et c'est ça ruse qui la sauve le plus souvent et qui fait par la même occasion sa puissance. Ses griffes sont longues et aiguisé quand à ses crocs ils sont tels ses
griffes mais en plus solide et moins courbé. Ensuite, elle a des traits fin surtout au niveau de son visage, de fines oreilles touffues, un nez fin avec aux côtés de longues moustaches sensibles . Il y a aussi ces yeux, son regard, des pupilles vides, sans luisances observant généralement le vide aussi intéressant soit-il. Son regard fait penser à deux lunes ternes. Sans espoir, c'est là que l'on remarque à quel point son passé l'a marquer et pas que son caractère... La lieutenante est aussi assez silencieuse, dans sa démarche souple, aucun ne bruit ne la fait se remarquer, non rien. On a tendance à l'oublier par son silence et sa présence quasi insoupçonnable .



♣. DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : [2 lignes min.]


La lieutenante est d'un naturel calme, elle ne s'inquiètera jamais, et n'aura pas tellement peur que ça. Elle le sait ça, que laisser les émotions la gagner ne servira à rien. Peut-être cache-t-elle trop ces émotions d'ailleurs, elle est d'un renfermé...
Bien que Chante Lune ne laisse rien paraître. Elle tient beaucoup à sa nouvelle famille - son clan- . Elle garde un peu de son aspect de solitaire, mais elle fera tout pour sauver les siens ou un innocent. Peut être est-ce un gros point faible, ou un point fort, tout dépend du point de vue...Elle a toujours un air absent, mélancolique, elle ressasse souvent le passé.La chatte ébène vous parlera d’une voix morne, comme si la phrase n’était pas finit, sur le même ton. Oui se caractère, c’est le sien. C’est peut être aussi pour ça qu’ont se sent mal à l’aise quand on lui parle. Elle parle avec des mots justes qui touche là où il faut, qui remarque tout et pourtant fixant le vide de son air absent.
On pourra me dire, que c'est déjà bien tout ça, mais autant préciser, en rajouter, oui,Chante Lune est mature et intelligente, sage et discrète. parler, jouer ou je ne sait quoi encore ce n'est pas son genre. Attention! Elle n'est pas amorphe, loin de là, c'est juste qu'elle est calme quand il le faut et vive dans les moments voulues.





♣. TICS & MANIES : [Facultatif] Peut être que ressasser le passé est une manie chez elle. Ou encore fixait le vide d'un air absent et répondre des phrases ambigüe sont aussi des manies.

♣. HISTOIRE : [5 lignes min.]
[Voir la suite]

♣. DÉFAUTS : [2] Froide, renfermée, pas très pipelette, loin de là, silencieuse. Elle ne ressent plus rien.
♣. QUALITÉS : [2]Intelligente et rusée. Bon sang-froid et assez forte

♣. CODES :
[/font][/color] Je suis obligée de les remettre? Je refait juste mon perso --'


Dernière édition par Chante Lune le 27/9/2009, 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chante Lune
VIP à jamais dans nos coeurs ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 479
Age : 22
PUF/Surnom : Ténèbres ou Chanty
Rang Cours RPG : Lieutenant \o/
Amour : a quoi bon ?
Autre(s) Compte(s) : Aucun
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 05/04/2009

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
:

But/Projet
:

MessageSujet: Re: Chante Lune [ Je refait juste mon perso ^^' ]   27/9/2009, 18:45

Insouciance




Loin de la forêt du Cerfblanc, loin des quatre clans connus, un autre grande forêt se dresse, une autre forêt aux 4 clans . Jour, Crépuscule, Nuit et Aurore, le nom des quatre clans se partageant en parfaite harmonie la forêt. Nous allons nous intéresser plus particulièrement au clan de la nuit, un clan vivant en harmonie avec leur chef, Rêve Solitaire (les noms des chefs commençaient par « Rêve ») , qui est père de trois apprentis :
Reflet mélodieux : une petite chatte gracieuse et au pelage comme sa mère : blanc moucheté de gris. Son nom lui vient pour sa petite frimousse adorable.
Reflet d’Harmonie : Un petit chat vif et intelligent au pelage noir. Son nom est ainsi car même jeune, il à l’air en parfaite harmonie avec la vie et le monde.
Reflet de Lune : Une petite chatte proche de sa sœur et rayonnante au pelage d’encre. Elle acquis se nom car ses pupilles font penser à la lune.
Reflet de Lune comme elle se nommait avant, était heureuse et était une très bonne apprentie qui ne tarderait pas à être nommé guerrière. La jeune élève était très attachée à sa sœur, et elles passaient souvent beaucoup de temps ensemble tant dit que leur frère préférait la tranquillité. La petite apprentie était vivace et joyeuse et transmettait souvent sa bonne humeurs à son entourage, que pouvait on rêver de mieux ?

Mais étiez vous au courrant qu’une histoire sans tristesse n’est pas une histoire ? Saviez vous que la tristesse tout comme le bonheur ne dure qu’un temps ? Sans doute oui, mais Reflet de Lune n’en avait jamais eu vent et du haut de ces misérables 8 lunes ne s’en souciait guère. Avec elle, c’était au jour le jour, joie et rire, entraînement et chasse , amitié et fraternité. Mais ce monde de rêve n’a toujours été et le restera, une simple utopie…


Promesse




Reflet de Lune n’était plus, tout comme Reflet d’Harmonie et Reflet Mélodieux. Désormais ils étaient guerriers et gardaient l’entrée du camp pendant que tous dormaient. Ils restaient silencieux, même si l’envie des deux sœurs étaient de courir, de rigoler, elle transpiraient le bonheur. Désormais à la place de simple apprenties, tous âgée de 9 lunes se nommaient, Rire Mélodieux, Brume Harmonieuse et Espoir de la Lune. Au bout du milieux de la nuit, les deux frangines ne purent s’empêcher de parler discrètement, et entamèrent, sans le savoir, leur dernière véritable discutions :

- Enfin guerrière, depuis que l’on attendait ça, en plus, ton nom de guerrière est magnifique.

Espoir de Lune avait les yeux pétillants de joies, un grand sourire aux lèvres, et parler discrètement, et semblait sur le point de partir courir d’un traite le territoire tant l’énergie fusait en ces muscles. Sa sœur avait le même regard et répondit avec autant d’excitation dans sa voix.

- ÔÔ oui, je suis heureuse, mais ton nom ne te vas pas.
- Il a quoi mon nouveau nom qui te déplait tant ?
- Et bien, toi, j’aurais plus vue Chant de Lune, ou quelque chose dans le genre. Personne ne peut se dire représenter l’espoir d’un tel astre. Mais toi, même si tu n’est pas son espoir, tu es son chant.
- Pourquoi
- Je sais pas, tu ressemble à un doux son venant de lune, ou plutôt la lune s’est mise à chanter et depuis, tu vit.
- Chantes Lune, Chantes ! La chatte ébène étouffa un rire et repris, Si tu chantes plus, moi je serais plus ! Allez, chantes.
-
Les deux sœurs faillirent éclater de rire mais se retinrent de justesse et parvinrent tant bien que mal à rigoler silencieusement sous le regard froid de leur frère, las de l’énergie infinie de ses sœurs. Rire Harmonieux reprit, un peu plus sérieusement

- La lune ne cessera jamais de chanter, et toi tu ne cessera d’exister
- Et toi, ton rire ne cessera jamais de se répercuter à travers le vent, tu ne cessera jamais de rire
- Et le rire accompagnera à jamais la douce sonate de la lune
- Et la lune chanteras pour toujours afin d’attiser le rire du vent


Pour sceller cette promesse caché, les deux félines éclatèrent de rire, le plus silencieusement possible pour éviter de réveiller quiconque. Mais bien vite elle se turent, ayant entendu un bruit furtif et remarquant une nuée d’ombre se déplacer autour du camp.



Cauchemar



L’alerte venait d’être donné : le clan était attaqué ! Les ombres étaient celle des guerriers du clan du jour qui assiéger le clan de la Nuit qui était pourtant pacifique. La bataille faisait rage, mais les combattant du clan adverse était entraîner plus durement à attaquer et à tuer, et les combattant de Rêve Solitaire, cherchant à protéger le plus possible les apprentis, les chatons et les reine pour les aider à fuir, et en plus, pris au dépourvu et embrumer du sommeil , ils avait du mal à faire face à l’ennemi. Leur coup avait était bien calculer, peut-être grâce à leur traite, qui s’était attaquer très rapidement à Espoir de la Lune, qui eu du mal à répliquer, en constatant que ce traite était son frère. Le combat était ardu, et il semblait roder au combat, et pour finir d’achever ses chances de survie, Brume Harmonieuse ne ressentait rien à l’idée de tuer sa propre sœur, tandis que elle, elle ne s’y résignait pas. Très vite les guerriers du clan du Jour prirent le dessus et le nombre de survivant de celui de la Nuit diminuer rapidement. Le chef sacrifia sa dernière vie pour sauver l’une de ses fille et blesser gravement son traître de fils, il ne restait que Rire mélodieux et Espoir de la Lune prête à combattre sans se soucier de leurs blessures. Un cauchemar, un mauvais rêve, c’était tout ce qu’elle purent penser quand elle furent encercler par une horde chat avide de sang.


Impuissance



La queue basse, le pelage collé par le sang et sal, le pas traînant et la tête basse cachant des yeux qui en l’espace d’une nuit venaient de voir leur vie basculer. Espoir de la Lune accompagnée de sa sœur, avançaient piteusement, elle n’avaient aucune échappatoire si ce n’est que la mort, une sortie trop simple à leur goût. Encerclées de guerriers du clan du Jour qui avaient pour beaucoup d’entre eux un immense sourire aux lèvre, et le pelage taché de sang qui n’était pas forcément le leur, les deux jeunes chattes de 9 lunes devaient avancées. Elles étaient les seules survivante du carnage et se demandaient bien pourquoi avaient-elles échappées à la mort. Leur frère claudiquait, arborant un sourire carnassier, heureux que son propre géniteur est sacrifié sa vie pour rien. Le groupe arriva au clan, l’aube du matin passé, et tous s’affalèrent dans leur tanière, ou allait voir leur guérisseur. Tandis qu’un petit groupe d’élite rester au campement, conduirent leur deux otages dans une tanière étroite et sale et gardèrent l’entrée. Les deux sœurs s’endormirent rapidement, exténuée de leur bataille, du manque de sommeil, des trop grandes émotions contraire ressentie et des blessures pas soignée qui étaient douloureuses. Etait-ce donc cela la vie qui les attendait ? Croupir dans une caverne sale sans qu’on daigne se soucier de leur santé ? Attendre doucement de pouvoir sentir le souffle froid de la mort sur leur visage ? Être réduit à l’impuissance la plus totale ? Pour l’une c’était à peu près cela, et pour l’autre, quelque chose de bien plus pire. Mais Elles ne s’avaient pas encore que pire pouvait exister.



Compromis







L’une obéissait sans dire mot, ou sinon l’autre succombait. Voilà le dilemme, simple à comprendre, mais dure. Espoir de la Lune eu du mal à le digéré, mais il n’y qu’une seule issue : la mort.
Sa mission était assez simple pour le début, s’infiltrer dans le clan du crépuscule, et les espionner, car le clan du Jour les soupçonner de vouloir les attaquer. La chose fut simple, elle se présenta dans l’état piteux dans lequel elle était, et raconta presque toute la vérité, omettant son rôle d’espionne, ainsi que sa sœur encore vivante –enfin, plus pour longtemps- . Pendant 5 lunes, elle dût mener une double-vie, voir triple : sa vie en tant que simple guerrière du Crépuscule, sa vie en tant qu’Espionne au compte du Jour. Et enfin, celle cachait au fond de son cœur, celle qu’elle préparait secrètement : sauver sa sœur, tuer son frère, le traître, et partir loin de tout ce carnage. Les voilà âgées de 13 lunes, sa sœur, Rire Harmonieux croupissait dans un terrier de blaireau. Et elle, Espoir de la Lune, attend des chatons, et son père se prénomme Murmure du Vent. C’est un chat au pelage d’un blanc légèrement ocre, et dont les pattes sont grises rayé de gris plus ou moins clair.



Choix



16 lunes et nouvelle lieutenant du clan du Crépuscule. Esclave du clan du Jour, avec pour pression sa sœur en piteux état, et enfin, une mission : tuer tout les membres du clan dans lequel elle vit. Le clan du crépuscule désirait combattre celui du Jour, mais celui-ci en fut informé grâce à leur espionne. Le chef du clan, Vent Harmonieux, ordonna à sa sœur de tuer le clan qu’elle espionne, de tous les tuer, tous. Elle avait hoqueter de surprise, mais ne put rien dire sous le regard cruel et sanguinaire de son fraternel. La féline partie, tête basse, et sur le chemin du retour réfléchit. Sa sœur, auquel, elle avait fait la promesse de ne jamais l’abandonner, ou alors le clan où elle vivait, où on avait confiance en elle. Où elle était lieutenant, et mère. Oui, dans la pouponnière, une portée de 4 chatons l’attendaient. Mais le choix était dure, la promesse et sa sœur, ou son amant et son clan ? Et puis, était-elle vraiment en état de combattre ? Que devait-elle faire ? En parlait au clan ? Mais si il y avait un autre espion, chose dont elle est quasi certaine dans ce clan ? Elle ne pouvait se résignait à abandonné ni les un autre, ni sa sœur. La chatte ébène venait de choisir : elle allait en parlait à Murmure du Vent.


Sang



Maintenant, Espoir de la Lune en était sûre, il y avait bel et bien un second espion chargé de la surveiller au camp. Et cet espion, qui lui brisait son cœur déjà émietté, était le père de ses enfants, Murmure du Vent. Celui-ci eu un rire cynique en apprenant les doutes de la féline, et en guise de punition cette hésitation, pour éprouver des sentiments mettant en jeux son obéissance, il lui donna un violent coup de patte et elle tomba.

Les yeux lourds, un mal de tête pas possible, quand elle se réveilla, la féline se souvint de tout et accourue au camp. Trop tard. Tout les membres gisaient au sol, immobile, un carnage, tout le clan du Jour y avait participé. Ses chatons, son chef, les guerriers, le guérisseur, tous. Et, au milieu de tout ce carnage, une intruse, une qui n’était pas dans le clan du Crépuscule, sa sœur, morte. Espoir de la Lune s’effondra, pleura, perdit toute notion du temps.
Le coup reçut à la tête aurait dût la tuer, mais elle avait réussit à reculer légèrement, au dernier moment, pour limiter les dégâts. Elle n’avait plus rien, et elle le savait, dès l’instant où, avec sa sœur, elles avaient perçu les ombres lancinante des guerriers du Jour, dès l’instant que leur voix criait mort, que leur yeux hurlait sang.
Sa tête trempait de sang lui faisait mal, mais qu’importe, la douleur au cœur était torture, un gouffre, le chaos et rien. S’attacher à quelqu’un était donc si douloureux ? Aimer lui était donc t-elle interdit ?


Chantes





Ses larmes s’arrêtèrent, son regard vide d’observait plus les cadavres, mais la lune, et pris d’une rage folle, elle hurla envers cet astre
« Pourquoi ? Pourquoi ? Ne suis-je pas censée être ton espoir ? Hein ? POURQUOI ? »

Aucune réponse ne vint, laissant Espoir de la Lune ainsi, pantoise dans le silence. Le vent se leva, et une réponse survint. Etait-ce sa mémoire ou le vent ? Son cœur ou la brise nocturne ? Un murmure ou un mirage ? C’était un éclat de voix, retentissant tel un écho et se finissant en un doux rire cristallin et mélodieux. Un rire qu’elle saurait reconnaître entre mille, un rire qu’elle ne pensait pas entendre de nouveau, sa sœur.

« Personne ne peut se dire représenter l’espoir d’un tel astre »

Espoir de la Lune écarquilla les yeux et se mis à crier dans tout les sens, cherchant quelqu’un

« Rire harmonieux, où es-tu ? Où es-tu ? »
Le vent souleva de nouveau son pelage, s’engouffrant dans sa mémoire, sifflant de douces paroles.

« Mais toi, même si tu n’est pas son espoir, tu es son chant. »

- Un chant triste, un requiem, c’est tout ce que je suis ! Montres-toi Rire Harmonieux c’est pas drôle !


« La lune ne cessera jamais de chanter, et toi tu ne cessera d’exister. »

-Pourtant la lune c’est arrêté depuis bien longtemps.


« Et le rire accompagnera à jamais la douce sonate de la lune. »

- Non, je n’ai pas tenu ma promesse.

Un rire retentit, si doux, si envoûtant et tellement réel. Un autre écho suivit, le vent devint plus fort et cette fois-ci c’était sa propre voix qui ressurgissait du passé, sa voix accompagné du rire. Des perles salée tombèrent sur le sol, et son regard lune se noyait de larmes.

« Ton rire ne cessera jamais de se répercuter à travers le vent, tu ne cessera jamais de rire. »

- Arrête, ça fait mal, tellement mal au cœur.

« Et la lune chanteras pour toujours afin d’attiser le rire du vent »

- S’il te plait.

Le rire se confondit à un seul et unique écho, plus fort, plus percutant. Le vent projetait les larmes au loin. Le rire fusionnait avec sa voix résonnante, devenant insupportable pour l’ancienne lieutenant.


« Chantes Lune »


Haine


Le jour se leva, et déjà il n’y avait plus âme qui vive, Espoir de la Lune était partie, partie venger sa sœur, ses enfants, son clan. Et dès lors qu’elle aura réussit à vaincre Murmure du Vent, à vaincre Vent Harmonieux, tuer le clan du Jour, elle partirait, loin. Ignorant sa blessure, sachant qu’elle n’avait aucune chance, elle partie, rejoindre se fichu clan, en finir une bonne fois pour toute. Sa haine était trop grande, trop forte tout comme sa tristesse. Et savoir que ces guerriers ne pourraient plus causer de mort lui fera du bien, la réconfortera. Du moins, elle l’espère. Elle arrive au campement, furtivement, elle observe, sans se faire repéré, elle comprend. Le clan du Jour était bien affaiblit : en plus d’avoir éliminé le clan du crépuscule, ils avaient aussi éliminé le clan de l’aube, mais celui-ci s’était avéré plus complexe.


Vengeance



Espoir de la Lune attendit. Murmure du Vent était déjà endormit, son visage était si paisible. Pendant un instant elle crut qu’il était innocent, mais non, il était bel et bien un traître, qui l’avait manipulé. Son frère, le chef, serait plus dure à tuer, il devrait avoir ses 9 vies. Il se trouvait sans doute dans sa tanière, mais elle le vit sortir de la pouponnière. Etait-elle tante ? L’ancienne lieutenant eu une folle envie de pleurer de nouveau, ses chatons, oui, elle était mère, et un peu plus heureuse. Quelles monstres pouvait donc faire cela. Eux.

Elle attendit que tout les chats soient endormit, aucun ne montait bien évidemment la garde. Oubliant la fatigue, rassemblant toute son énergie, elle se fondit dans le camp, approcha de la tanière des guerriers. Sans en réveiller un seul, 15 étaient mort. La gorge tranchée, ils n’eurent même pas le temps de crier, de bouger, juste de relâcher leur dernier souffle. Des guerriers, il ne restait plus que Murmure du Vent.

Allongé au fond de la tanière, ses deux pupilles ouvertes luisaient d’une lueur mauvaise, et un sourire cynique traçait son visage. La mort de ces camarades ne lui fit rien, et il se leva tranquillement devant le regard dure et froid de son ancienne compagne qui ne bougea pas d’un cil. Il avait enfouit sa tête dans le coup d’Espoir de la Lune, et murmura quelques paroles sur leur chatons, sa sœur. Il voulait la déstabiliser, il voulait faire des mots, l’arme la plus redoutable.
Il y était presque, mais la chatte encre réagit, plaque au sol Murmure de Vent, lui appuya sur la gorge pour l’empêcher de dire mot. Le chat blanc-gris commença à s’affoler sous le manque d’air, regarda Espoir de la Lune, la supplia du regard, rien. La féline avait, pour la première fois de sa vie, une lueur mauvaise dans les yeux et un grand sourire ne cessait de se dessinait sous la souffrance de Murmure du Vent. Puis il se tue, silencieusement, mort par la patte de sa compagne, son ancienne.
Les apprenties n’y étaient pour rien, et la chatte ébène tenait à épargner les reines, et le guérisseur. Il ne restait donc plus que le chef, qui l’attendait devant l’entrée, le regard amusé devant sa sœur. Il se leva, et partit au loin, sa sœur à sa suite.
Une fois éloigné du camp, Espoir de la Lune se jeta sur son frère, rien, il avait évité le coup. S’en suivit d’une longue bataille, aucun ne parvenait à prendre le dessus. L’aube se pointa, le combat perdurait, ils étaient tout deux épuisés, blessés. Puis son frère tomba, le pensant mort pour de bon la chatte noire partie au loin, mais elle ne lui avait faire perdre qu’une simple vie, et il lui en restait encore 6 . Peut être qu’un jour, le saura-t-elle, que son frère à survécue.


Tonnerre


L’ancienne lieutenant était partie loin, finissant de refroidir son cœur, de supprimer tout sentiment et de la rendre aussi froide que la glace et aussi dur que la pierre. Elle ne savait pas quoi faire, où allait et errer sans réel but, sans jamais parler, elle était vide. Morte de l’intérieure, terne, Espoir de la Lune n’était plus. Seul le vent guidait ses pas, et elle y discernait toujours un léger rire, cristallin et doux. Au bout de 2 mois, vers ses 18 lunes, elle trouva une nouvelle forêt, aux quatre clan. Le destin ? Etait-elle don condamnée à revoir toujours ces clans ? Oui sans doute.
Elle se présenta à un clan, le Tonnerre, elle voulait y rentrer, avoir un but, vivre. Lorsque l’on lui demanda son nom, le vent lui souffla ces paroles qu’elle avait prononcé avec sa sœur lors de leur nomination en tant que guerrière. Et en parfaite harmonie avec se lointain écho de sa propre voix encrée de sentiment que seul elle percevait, elle prononça « Chante Lune ». C’était désormais son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Chante Lune [ Je refait juste mon perso ^^' ]   3/10/2009, 13:41

Oo! Mieux que mwa!^^ Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Chante Lune [ Je refait juste mon perso ^^' ]   3/10/2009, 19:57

J'aime beaucoup, Chante Lune. Bravo à toi. Fais nous d'aussi beaux rps que ça, maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Admi
VIP à jamais dans nos coeurs ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 485
Age : 24
PUF/Surnom : SoobRem & N'Eclat
Rang Cours RPG : Chef
Amour : Le seul et l'unique : Tornade de Glace
Autre(s) Compte(s) : Aucun
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 08/11/2008

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: Nuage de Plume

But/Projet
:

MessageSujet: Re: Chante Lune [ Je refait juste mon perso ^^' ]   14/11/2009, 18:27

      -> Sujet déplacé et verrouillé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Chante Lune [ Je refait juste mon perso ^^' ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chante Lune [ Je refait juste mon perso ^^' ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES
» MA lune de miel du moment...
» La Lune en moi , docu à voir!!
» Le juste [...] ne craindra pas de mauvaise nouvelle. — Ps. 112:6, 7.
» juste un chti plaisir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Fiches de Personnages :: Présentation :: Vieilles fiches validées-