Après le drame de l'Assemblée sanglante, la vie reprend son cours...normalement ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une Assemblée a lieu en ce moment même, ouverte à tous. Venez nombreux pour participer ! Cependant, n'oubliez pas, les postes sont limités à 40 lignes pour ce topic.
Vous pouvez maintenant participer à de petites quêtes regroupées ici . Venez changer vos Rps !
Vous pouvez aller poster sur ce sujet pour y mettre vos suggestions ou idées pour faire remonter le forum, et tout ce qui vous passe par la tête. Ensemble, faisons bouger les choses !
Nous avons une nouvelle Staffienne, Ombre d'Argent ! Elle est de retour dans le Staff en tant que Modette, alors c'est super !

Partagez | .
 

 » Le Désert [INTRIGUE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: » Le Désert [INTRIGUE]   18/10/2009, 13:54

      » Mysteries remain sometimes without answer
      Pv Guérisseurs et Apprentis Guérisseurs
      Intrigue "Le Désert"


        Le temps semblait s'être arrêté.

      L'étendue de sable aride qui s'étendait, inerte, semblait être une fine poussière d'or répandue sur le sol. Ou tout simplement de la terre décolorée qui ne savait plus depuis longtemps ce que le mot « eau » voulait dire. Selon les points de vue, elle était un bijou, une pierre pierre magnifique et immense où seuls certains étaient acceptés ou alors elle n'était que la décadence de la nature à son point le plus visible. Un paradis ou un enfer. Les grains de sable se distinguaient les uns des autres dans le sol que l'on foulait, pourtant tous semblables. Ils n'étaient qu'une petite bille plus ou moins ronde, une bille minuscule perdue dans une immensité d'autres billes, qui toutes avaient la même couleur, la même texture, et le même manque d'odeur. Ce gigantesque ensemble d'agates formaient des collines, des amoncellements ou des creux. On aurait dit une immense entité qui vivait envers et contre tout, insoucieuse du reste du monde, concentrée uniquement sa vie, sur son être.

      Un vent rèche modelait cet être, sans qu'on puisse dire s'il le caressait ou l'attaquait. Il ratissait des amoncellement, pour en reformer d'autres plus loin et au fil des méandres de ses brises créait un paysage, pour le détruire et en reconstruire un autre. On aurait pu croire qu'il cherchait une forme de perfection pour cette étendue aride, sans jamais la trouver... Loin de rafraichir l'atmosphère brûlante du lieu, son air n'était pas frais, mais chaud. Ce n'était pas comme une brise en plein été, qui vous soulageait, vous créait un petit espace de fraîcheur, c'était encore pire. Les bourrasques de vent envoyait des gifles de sable sur le premier qui osait mettre le pied sur son être. Le désert lui appartenait. Le vent l'avait crée, façonné, et ces espèces de créatures dites animales n'avaient aucunement le droit d'y mettre une seule de leurs pattes impures. Et pourtant, des espèces de machins avec pleins de poils partout venaient, et ils traversaient son oeuvre, osant la souiller sans paraitre aucunement gêné. A chaque fois, le vent soufflait, pestait, maugréait, mais rien n'y faisait. Ils allaient jusqu'à une grotte, toujours la même puis repartait plus tard.


        Et aujourd'hui, était le jour où ils allaient revenir comme ils le faisaient toutes les lunes, réglés comme des horloges.

      Comme chaque fois, le désert se préparait à cette intrusion. Le ciel, au-dessus de lui était de son bleu le plus éclatant, et le soleil semblait prêt à cuire le premier venu. Pas un nuage n'obscurcissait l'horizon. Pas le moindre gris-bleu ne venait orner l'unicité du ciel. Rien. Du bleu et du jaune. Seulement ces deux couleurs. Le vent fouettait sauvagement l'air, le brassait et faisait s'élever des billes de sable qui partiraient à l'attaque des malotrus qui viendraient. Il ne pouvait pas créer ne tempête de sable mais quelques coups de vent les feraient repartir la queue entre les jambes. Il en était sur. Et il avait la mémoire courte.


      Car comme chaque lune, les chats passeraient, affrontant les forces du Désert.


      [Intrigue lancée, les guérisseurs et apprentis guérisseurs pourront poster quand ils veulent avec les guerriers qui les accompagnent si jamais il y en a. Avant de poster une seconde fois, attendez qu'au moins les 4 guérisseurs aient postés une fois chacun. Il n'y a pas de tour de RP mais si le sujet devient anarchique, je déciderai peut-être d'en créer. Tachez de respecter seulement le temps imposé. Le Pnj interviendra peut-être au cours de l'intrigue pour remplacer un guérisseur absent mais sinon sa présence sera nulle, chacun doit être capable de régler son RP seul. Vous pouvez poster]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   18/10/2009, 17:44

\\ Nuage de Cerise //
__Arff quel chaleur__

La petite chatte rousse marchait sous un soleil de plomb. Elle regardait droit devant elle, scrutant l’horizon, mais rien, juste ce grand étendu jaune, ce sable chaud.
Cerise ne savait pas vraiment ce qu’elle faisait là, mais une force étrange la poussé à marcher, marcher droit devant elle, sans ce retourner. Aucun autre chat à l’horizon, juste une partie bleu & une partie jaune.
Un vent rèche attaquait les poils de la jeune chatte, mais elle s’en fichait, elle regardait toujours droit devant elle comme absorbé par une force, cette force qui lui disait d’avancer sans ce retourné.
Ce vent chaud, c’était désagréable & la petite Cerise était en sueur. Pourtant, elle devait continuer…
Ici, le soleil était intransigeant, il vous tape dessus & vous fait transpirer, pas de répit. Cette boule jaune dans le ciel qui vous donne soif, elle ne vous laisse pas un seul moment de répit, tous le temps derrière ou devant vous, là à vous embêter. Surtout, ne vous retournez pas, ne vous arrêter pas de marcher jeunes gens, ou, jamais plus vous ne pourrez redémarrer.
Il fallait bien du courage pour traverser ce désert aride où l’eau est rare, pas comme cette grosse boule jaune dans le ciel, c’est insupportable. En plus ce vent rèche, pas comme une douce brise en plein été, non, un vent plutôt violent & chaud, tellement désagréable.
La rousse pourtant ne ce laissait pas ‘déconcentrer’ en quelque sorte, il fallait qu’elle reste forte & qu’elle ne s’arrête pas. En fait, elle était incapable de s’arrêter. Cette force en elle lui disait de continuer, de regarder droit devant elle sans jamais s’arrêter…
Revenir en haut Aller en bas
PNJI
P'tit Nouveau.

avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 118
PUF/Surnom : /
Rang Cours RPG : /
Amour : /
Autre(s) Compte(s) : PNJII.
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 23/12/2008

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: /

But/Projet
:

MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   18/10/2009, 19:08

L’onde était tranquille ainsi qu’aux plus beaux jours... Silencieuse et irréelle, la rivière s’étendait gracieusement, s’insinuait en sinuant sous les racines des arbres pour leur apporter les nutriments essentiels à leur survie. Et ce froufroutement si léger, si discret et si assourdissant à la fois. Pour le grand chat couleur de bois qui contemplait, paisible, l’étendue d’agate, la rivière avait quelque chose d’absolument fascinant. L’astre du jour, à ce moment
de la journée, avait une tendance à poindre et commençait tout juste à réchauffer de l’ardeur de ses rayons la douce forêt de Cerf Blanc. Les yeux grands ouverts comme auraient pu l’être ceux d’un chaton qui découvre le monde, Bois de Cerf, le guérisseur du Clan du Tonnerre, sentit au coin de ses prunelles émeraude de multiples perles qui ne demandaient qu’à sortir pour rejoindre leur mère la rivière. Les Rochers du Soleil. Chaos où se mêlaient eau et roche. De nombreuses lunes auparavant, c’est là que lui-même, parti pour une cueillette d’herbes médicinales, avait rencontré son ancien chef : la douce Etoile de Fantaisie. Et dire qu’ils s’étaient presque disputés... Le guérisseur regrettait plus que tout son comportement ce jour-là, qu’il n’avait pas été le seul a adopter, d’ailleurs. C’était le Clan des Etoiles en personne qui lui avait envoyé un songe. Sa meneuse avait perdu une vie, et elle le lui avait caché. Ses ancêtres voulaient sans doute que les deux chats mettent les choses au point, s’expliquent... Ou alors avaient-ils voulu prévenir Bois de Cerf qu’ Etoile de Fantaisie était en danger ? Le guérisseur ne comptait plus les nuits sans sommeil où il avait passé les longues heures que la nuit offre de repos aux autres félins pour tenter d’interpréter son songe différemment... En vain. Toute sa propre vie n’avait été consacrée qu’à la fois envers le Clan des Etoiles. Et, rongé intérieurement, Bois de Cerf se surprenait à ne plus croire à eux... En fait, intérieurement, il ne croyait plus. Eux qui étaient censés le prévenir des catastrophes à venir ne l’avait pas fait. Le Chaos était ressuscité, et pas même ces prétendus guerriers d’autrefois ne l’avait averti de l’effusion de sang qui avait coûter la vie à tant de chats. Parmi eux, Étoile de Fantaisie. Les yeux devenus flous du guérisseur demeurèrent clos un instant, comme pour marquer la fin de ses sombres pensées. Puis, emplissant ses poumons de l’air frais des environs, il fit volte-face et s’enfonça dans les profondeurs de la forêt, là où toute une population de chats l’attendait.

xXx

Le soleil était haut dans le ciel lorsque Bois de Cerf envisagea le long et pénible périple qui les attendait, son apprentie et lui. Il s’agissait de traverser pour une énième fois le désert afin de parvenir à la Pierre de Lune et de partager les rêves du Clan des Etoiles. Une bouffée de colère monta alors en lui qui se termina en un long soupir. Plus rien n’avait de sens. Pourquoi risquer sa santé et celle des autres guérisseurs pour un long voyage qui ne rimait à rien ? Le grand matou brun roux eut alors l’envie d’annoncer au Clan qu’il ne partirait pas pour la Pierre de Lune cette fois-ci. Il prétexterait une maladie ou un autre problème de santé pour ne pas avoir à affronter les autres âmes crédules qu’étaient celles des autres félins de sa caste. Comme le Clan des Étoiles semblait ne pas se soucier de lui, il décida qu’il ne se soucierait pas d’eux non plus. Il s’apprêtait à sortir de sa tanière pour annoncer la nouvelle à Nuage de Cerise, son apprentie, lorsqu’il se ravisa. Il ne pouvait tout simplement pas. Il irait à la Pierre de Lune partager les rêves du Clan des Étoiles, du moins son corps. Son esprit resterait ici, au camp du Tonnerre, dans cette tanière qu’il chérissait tant. Le Clan des Étoiles n’aurait droit qu’à son enveloppe charnelle, rien de plus. C’était sa manière de se venger.

Prêt à partir, Bois de Cerf croisa le regard sombre de Chante Lune, le lieutenant de son Clan, la chatte lui adressa un signe de tête respectueux avant de continuer son chemin, la queue haute. Elle doit être obnubilée par la menace du Clan du Chaos, pensa-t-il, encore une qui s’en remet au Clan des Étoiles, je parie. Reniflant avec mépris, le guérisseur se tourna et s’engagea vers la tanière des apprentis, où il vit immédiatement Nuage de Cerise qui l’attendait. D’un geste de la queue, il l’enjoignit à le suivre :

« Allez, viens, il est l’heure »

Son ton n’avait rien de paternel, il était simplement froid. Il ne vérifia même pas que l’apprentie guérisseuse le suivait bien, et commença d’une démarche pesante à s’éloigner du camp. Il se retourna alors et avisa son camp bien-aimé. Il était alors loin de se douter quel message il allait devoir leur apporter...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

http://nsa06.casimages.com/img/2009/04/14/090414044540828480.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   28/10/2009, 15:45

Les tourbillons de sable masquaient le lointai. Seuls deux malheureux arbres sans feuilles résistaient à l'attaque des minuscules grains dorés. Un scorpion se tenait immobile sur une pierre plate. Soudain, un mouvement l'effraya et il s'enfuit.

Une petite chatte blanche penait dans le sable. Ses yeux bicolores étaient rivés sur le sol. Elle ne pouvait humer l'air au milieu de ses tourbillons, au risque d'avaler du sable. Cette jeune guérisseuse parcourait ces dunes en quête des autres chats. Elle connaissait bien le chemin, mais il lui paraissait tellement différent ce jour là. Enfin, la tempête se calma et Requiem Celete put relever la tête. Son pelage blanc taché de roux se fondait plutôt bien dans le desert. Elle commençait à fatiguer dans cette semoule. Elle apperçt alors lessilhouettes de plusieurs chats. Elle reconnut Bois de Cerf, le guérisseur du Clan du Tonnerre, et sa lieuteante, Chante-Lune. Requiem Celeste arriva auprès d'eux et s'ébroua, le pelage reouvert de sable.


-Salutation Bois de Cerf, Chante-Lune et... Nuage de Cerise ? Bref, comment allez-vous ? demanda-t-elle avec douceur.

Certes, les rivalités entre Clans étaient en-dessous des guérisseurs, mais celle du Clan de l'Ombre se méfiait un peu de Chnte-Lune. Elle ne la connaissait pas bien mais la méfiace était instinctif chez la femelle blanche.

[Je ne sais pas si un guerrier m'accompagne, j'ai envoyé un MP à Sombre Echo mais je ne sais pas...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   3/11/2009, 17:43

    [Bon, vu qu'il y a un ptit problème avec les guérisseurs du Vent, on a décidé avec Sombre Echo de faire comme si j'étais la guérisseuse du Vent, woilà woilà.]

    La tête baissée, Sombre Mélodie marchait lentement vers la Pierre de Lune. Elle appréhendait ce que les guerriers d'autrefois pourraient lui dire. Elle avançait lentement, perdue dans ses pensées. Voilà peu de temps qu'elle avait choisi de soigner son clan, à contre-cœur hélas. Mais elle s'était habituée, avait enduré. Était-il possible qu'elle... aime sa nouvelle vie ? Elle avait tellement hésité, durant son apprentissage. Et si le clan des Étoiles ne la désirait pas au poste de guérisseuse ? Tant de questions, si peu de réponses. Sombre Mélodie se revoyait encore chatonne, son petit esprit empli de doutes. Bientôt le Vent apporta l'odeur des autres guérisseurs. Elle reconnu Requiem Céleste, du clan de l'Ombre, Bois de Cerf accompagné de Chante Lune, du clan du Tonnerre et un félin qu'elle ne connaissait pas. A son odeur, elle devinait facilement que c'était l'apprentie de Bois de Cerf.

    Enfin la chatte bicolore entrevit ses compagnons de voyage. Elle les salua avec respect les félins et s'arrêta devant la petite apprentie.

    -Bonjour, souffla-t-elle. Qui es-tu ?

    Maintenant, il ne manquait plus que le clan de la Rivière. Elle essaya de s'assoir en masquant sa gêne due à sa patte, mais ce fut manqué. Elle se posa maladroitement et réprima un frisson de douleur.

    Mal à l'aise, elle se racla la gorge et se repositionna. Jamais la jeune chatte n'aurait la paix. Son accident se rappelait sans cesse à l'ordre. Elle n'avait pas réclamé de guerrier pour l'accompagner, car elle détestait l'idée d'être protégée à cause de sa patte.

    Il ne manquait plus que le clan de la Rivière. Il fallait qu'il arrive au plus vite, pour dissiper le malaise ambiant. Sombre Mélodie regarda à gauche, puis à droite. Bon, ses compagnons ne semblaient pas décidés à attaquer la conversation.
    Elle allait parler mais une odeur vint lui chatouiller les narines. Le clan de la Rivière ! Il arrivait ! Soulagée, elle se tourna pour accueillir les nouveaux arrivants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   14/11/2009, 13:48

        » Il fallait qu'on m'explique une chose


      Il fallait qu'on m'explique une chose. C'était en effet très important, j'y tenais énormément. Parce qu'en ce moment, je devais vous avouer que je n'avais aucune idée de la réponse à la question qui me trottait dans la tête depuis un bon moment. Regardant la fourrure blanche mêlée de sable qui virevoltait devant moi, je sentis cette question poindre à nouveau dans mon esprit. Lorsqu'une bourrasque de vent m'envoya une poignée de grains de sable en plein visage, je m'ébrouais nerveusement, tout en sachant que d'ici quelques secondes, mon pelage serait à nouveau recouvert de cette matière dorée. Je rattrapai en quelques foulées la féline blanche qui sans m'avoir jeté le moindre regard ne m'avait pas attendu. La question, incessante revint me tarauder.

      Qu'est-ce que je fichais là ?

      Dans le fond, la question était intelligente. Car si une rencontre entre les Quatre Clans avait lieu ce jour-là, elle se faisait par le biais des guérisseurs ainsi que de leurs apprentis. Et je n'étais ni guérisseur ni apprenti-guérisseur. Non, en fait Etoile Rousse m'avait demandé d'accompagner Requiem Céleste pour lui éviter de mauvaises rencontres avec le Clan du Chaos et tout et tout. N'importe quoi ! J'aurais pu lui dire moi que le Clan du Chaos ne prévoyait aucune attaque sur qui que ce soit en ce moment car ils étaient trop faibles pour l'instant. Ca m'aurait évité de prendre du sable dans la figure pendant des heures et de pouvoir dormir. Et ça aurait fait sauter ma couverture. Raison pour laquelle bien sur je n'avais rien dit et m'étais contenté d'insulter toute personne me regardant d'un air un peu trop ambigu pendant une bonne heure. Ca ne m'avait pas vraiment calmé mais au moins cela avait au moins eu le don de me détendre un peu. Un petit peu.

      C'est pourquoi j'arrivais sans trop de mal à suivre la jeune guérisseuse en silence dans cet endroit aride. J'avouais que je ne comprenais pas trop pourquoi les guérisseurs voulaient absolument traverser ce désert horrible pour parler au Clan des Etoiles. En fait, jusqu'à maintenant je m'en fichais car cela n'avait pas été mon problème, je n'avais jamais eu à le faire. Mais maintenant que je devais me prendre rafale sur rafale accompagnée bien sur de sable, je commençais à douter de plus en plus du bon sens de ses guérisseurs.

        -Salutation Bois de Cerf, Chante-Lune et... Nuage de Cerise ? Bref, comment allez-vous ?

      Mon regard vert se teinta d'ironie en entendant la guérisseuse de mon Clan. Elle se croyait où là... Depuis quand l'on disait "Salutations" pour dire bonjour à des collègues voire même de vieux amis. Retenant une phrase d'une ironie mordante qui ne serait surement pas apprécié de tous ces bouseux, je m'asseyais décidant de les ignorer complètement. De toute façon, je ne faisais pas partie de leur monde, ni même de celui de la lieutenante du Clan du Tonnerre qui avait accompagné ses guérisseurs jusqu'ici. Regardant Chante Lune, je réalisais soudain que je devrais passer quelques heures en sa compagnie en attendant que les guérisseurs daignent revenir de la Pierre de Lune. Pensée très peu réjouissante qui assombrit mon avenir. Faire la discut' avec un chat... Je n'avais rien contre le Tonnerre mais je n'étais pas franchement d'humeur à parler avec qui que ce soit. De toute façon, les chats m'énervaient trop en ce moment. Qui qu'ils soient.

        -Bonjour, souffla-t-elle. Qui es-tu ?

      L'arrivée de la guérisseuse du Clan du Vent me sortit de ma contemplation de Chante Lune. Je me rendis compte avec une pointe d'amertume que celle-ci n'était pas accompagnée. Grondant intérieurement contre moi-même je me reprochais pour une énième fois de penser à cette chatte. De toute façon, aucun chef n'aurait choisi une apprentie pour accompagner une guérisseuse. Malgré cette pensée, je n'arrivais pas à me démêler de cette frustration. Je ne faisais même pas attention à la gêne qui s'était soudainement installée entre les différents chats. Je m'en fichais de toute façon, j'en voulais seulement à la guérisseuse présente de ne pas avoir proposé à l'apprentie de venir avec elle. Sortant mes griffes, j'essayais de me détourner de ces pensées qui n'avaient franchement aucun intérêt... Minable, j'étais minable.

      Je n'arrivais même pas à me convaincre moi-même.

      [Nul, mais c'est juste pour poster et essayer de débloquer la situation. Céleste m'a demandé de l'accompagner. J'essaie de répondre rapidement avec Âme de Loup. Est-ce que vous avez demandé à Chante Lune son accord pour la faire venir dans cette Intrigue ?]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   15/11/2009, 16:02

        « Ne t'inquiète pas Etoile d'Argent, tout se passera bien, je n'ai pas besoin de guerrier. »

      Je n'avais pas besoin de regarder le meneur pour savoir qu'il désapprouvait fortement ma décision d'aller à la Pierre de Lune seul. Mais je ne souhaitais pas amener un guerrier avec moi, ils étaient bien assez occupés avec les patrouilles incessantes que l'on devait organiser pour se protéger du Clan du Chaos. La mimique oscillant entre agacement et inquiétude qu'il m'adressa me fit sourire inconsciemment. Je n'avais pas le pouvoir de le rassurer mais je comprenais que ma décision puisse l'inquiéter. Devenu chef depuis peu alors qu'il était encore assez jeune, il faisait son maximum pour être un chef digne de ce titre et perdre son guérisseur ne faisait pas bonne impression. Il s'inquiétait aussi pour moi, je pense. Malgré le fait que nous n'ayons jamais été aussi proches que je l'avais été avec son prédécesseur Etoile du Brigand, il m'appréciait assez. Voyant l'air qu'il affichait, je pensais avec un peu de nostalgie au jour où nous avions discuté près des Chutes. A ce moment-là, il était apprenti et moi déjà guérisseur et il avait une peur bleue de moi. Ma décision lui causait des soucis en plus mais je n'avais aucunement l'intention de faire passer une nuit blanche à un pauvre guerrier en plus de lui imposer la marche jusqu'à la Pierre de Lune. Adressant un sourire réconfortant à Étoile d'Argent, je partis rapidement vers ma direction, un léger mouvement d'oreille en guise d'au revoir.

      Quelques temps plus tard, j'arrivais au Désert, soupirant devant les rafales incessantes de vent qui balayaient ce territoire. Cet endroit était la réplique plus sèche du Territoire du Clan du Vent. Je détestais devoir passer par là chaque lune. Les dunes vous brûlaient les coussinets tandis que vous étiez assaillis par les bourrasques interminables chargées de gravillons de sable qui balayaient sans cessa ce territoire hostile. Regardant avec inquiétude le soleil se coucher, je me rendis soudain compte que l'entêtement d'Etoile d'Argent à vouloir me faire accompagner par un guerrier m'avait mis en retard. Me contentant de hausser les épaules à cette pensée, je continuais à marcher, affrontant les éléments. Je savais très bien que les autres guérisseurs m'attendraient jusqu'à ce que j'arrive.

      D'ailleurs, je me demandais qui était guérisseur de quel Clan maintenant... J'avais appris que la guérisseuse du Clan du Vent, Cristal de Lune était morte lors de l'Assemblée. C'était une triste nouvelle bien que je ne la connaisse pas réellement. J'imaginais que c'était Nuage de Mélodie, sa jeune apprentie qui avait pris sa succession. A ce que je savais, Bois de Cerf, mon vieil ami était toujours le guérisseur de son Clan. Avait-il trouvé un apprenti ? Je l'espérais. Lors de notre dernière rencontre, il m'avait fait part de son envie de plus en plus pressante de se trouver un successeur. Ca m'attristait car j'avais peur qu'il ne dise cela parce qu'il sentait sa fin venir. Je le trouvais pourtant toujours aussi fringuant. Je n'avais par contre aucune idée de ce qu'il en était du côté du Clan de l'Ombre. J'avais assisté à l'agonie de Griffe d'Argent décédé lors de l'Assemblée mais une rumeur disait que son apprentie avait disparu elle aussi. Qui pouvait bien être le guérisseur maintenant ?

      Je vis enfin mes confrères et arrivé près d'eux constatait une légère gêne. Sans y prêter attention, je les saluais d'un mouvement de tête constatant avec plaisir que Bois de Cerf était accompagné d'une jeune chatte.

        « Bonjour. »

      Dévisageant tous les chats présents un à un, je constatais sans surprise la présence de deux guerriers. Je reconnaissais Chante Lune sans peine, la lieutenante du Clan du Tonnerre, mais l'autre matou ne me disait rien. Sans m'attarder sur celui-ci, je constatais avec surprise que c'était Nuage Céleste qui était la guérisseuse du Clan de l'Ombre. Souriant à Nuage de Mélodie dont je gardais un bon souvenir, je m'adressais à elle en premier.

        « Je suis heureux de voir que tu vas bien Nuage de Mélodie. Je suis désolé pour Cristal de Lune, c'était une grande guérisseuse et une chatte merveilleuse. Mais quel est ton nom à présent ? Et le tien Nuage Céleste ? »

      Je saluais Nuage Céleste d'un sourire sans plus. Je ne la connaissais pas vraiment, en fait je ne savais d'elle que son nom et encore, avec son passage de guérisseuse, elle avait du changer de nom. Mon attention se tourna très vite vers Bois de Cerf. Mon ami ne semblait pas avoir changé physiquement, mais je sentais quelque chose. Il y avait quelque chose de différent en lui, je le connaissais trop bien pour qu'il me le cache. Comme si quelque chose s'était cassé en lui. Dommage que je ne puisse pas lui parler en tête à tête parce que cela me semblait assez étrange. Cette lueur au fond de ses yeux... C'était comme s'il avait perdu tout espoir. Cela avait-il un rapport avec l'Assemblée ? J'en étais presque sur. Avant cela, il allait bien, nous avions même entamé une discussion joyeuse qui fut coupée par l'attaque meurtrière du Chaos.

        « Bois de Cerf, heureux de te voir en bonne forme. Je vois que tu as enfin l'apprentie que tu méritais. »

      Un léger sourire, si rare ces temps-ci vint s'étaler sur mon visage.

      [Rapidement posté seulement pour débloquer la situation. Chante Lune va répondre après moi. J'ai envoyé un MP à Nuage d'Orchidée pour qu'elle réponde. Je n'ai pas cité Nuage de Nuit car je n'ai pas de ses nouvelles depuis un certain temps. Désolée pour la meyrde totale que j'ai posté hein.]
Revenir en haut Aller en bas
Chante Lune
VIP à jamais dans nos coeurs ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 479
Age : 23
PUF/Surnom : Ténèbres ou Chanty
Rang Cours RPG : Lieutenant \o/
Amour : a quoi bon ?
Autre(s) Compte(s) : Aucun
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 05/04/2009

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
:

But/Projet
:

MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   15/11/2009, 20:33

La douleur fait partie intégrante de la vie, la souffrance dépend des êtres vivants.
Rares sont ceux, qui perçoivent les couleurs du bonheurs.
Cette teinte, est cependant comme le soleil, on ne peut pas la voir très longtemps.




    Les douces lueurs du soleil réchauffaient légèrement son pelage, sa peau, mais pas son cœur. Assise sur le sol humide et froid, face au soleil et à la douce brise fraîche, une chatte noir profitait un instant des premiers rayons solaires. Aujourd’hui allait avoir lieu la réunion des guérisseurs à la pierre de lune. Et la chef du clan du Tonnerre, l’avait désigné, elle, la lieutenant, pour accompagner et protéger Bois de Cerf et Nuage de Cerise. C’était un preuve de confiance, mais elle s’en serait passé. La sous-chef aurait bien aimé s’occuper de son apprenti, Nuage Téméraire, ou même l’amener, mais on ne lui laissa pas le choix. Pourtant, la menace du clan du Chaos était assez tracassante, et il aurait été mieux que son élève finisse rapidement son apprentissage pour qu’un nouveau guerrier remplisse les rangs du Tonnerre.

    Enfin qu’importe, elle ferait sa mission, sans encombre, et la vie continuerais. Elle adressa un signe respectueux de tête au médecin du clan et à son apprenti, Chante Lune était prête depuis l’aube pour partir. Elle du quitter sa place au soleil à regret pour s’enfoncer dans la forêt humide et froide. Ce n’est pas ça qui allait l’aider à avoir moins froid. Elle avait tellement froid, surtout au cœur. Depuis combien de temps déjà, vit-elle ainsi ? La lieutenant ne les a jamais comptés, tout ses jours.

    Ils débouchèrent très vite à l’entrée du désert, étendue vaste, jaune, fouettée par le vent sous un soleil aride et lointain, flanqué d’un ciel bleu livide. Tout ça n’était pas très réjouissant. La chatte encre au regard onyx scruta l’horizon. Il était comme elle, vide. C’était le même ressenti, l’un frappé inlassablement par les humeurs tempétueuses du vent et l’autre battu sans relâche par le flot amer du passé. Chante Lune senti qu’elle allait bien s’entendre avec le désert. Il avait l’air de faire chaud, pourtant elle avait si froid…

    Très vite, les autres guérisseurs arrivèrent.
    D’abord Requiem Céleste, une chatte blanche qui avait l’air assez joyeuse. Elle était flanquée d’un guerrier sous le nom de Sombre Écho, qui n’avait pas l’air très enjoué, au contraire. C’était le clan de l’Ombre.
    Ensuite vint le médecin du clan du Vent. Un écaille de tortue prénommée Nuage de Mélodie qui avait l’air gênée par sa patte.
    A tous, elle les avait simplement salués d’un signe de tête. A vrai dire, Chante Lune n’avait guère envie de parler, loin de là.
    Il ne restait plus que le clan de la Rivière qui restait absent. Il allait falloir les attendre.

    Le silence c’était installé autour d’eux, pas un n’osait réellement parler, et ça ne la dérangeait pas. La sous-chef aimait le silence, il était agréable. Alors elle détourna sa tête et ses pensées du groupe, et se braqua sur ce désert. Elle y était déjà allée et elle aimait ce lieux. C’était un peu une partie d’elle-même représenté.
    Des voix lui parvenaient, assez lointaines, alors qu’elles venaient juste d’à côté d’elle. Une odeur vint se rajouter dans le flux qui lui arrivait aux narines et elle compris que le guérisseur de la Rivière, Âme de Loup était arrivé. Elle le salua d’un signe de tête, comme les autres. Sans parler.
    Les discussions de médecin ne l’intéressait pour ainsi dire, pas du tout. Et la lieutenant se replongea dans la contemplation du désert, plus attrayant à son goût, que cette réunion.
    La chatte ébène avait toujours aimé le vent, souvenir de sa défunte sœur, rire mélodieux. Il lui semblait toujours, à travers les chuintements du vent, entendre raisonner dans son cœur creux, les douces notes qui formaient le rire de celle-ci. Elle eu soudainement envie de courir librement entre les rafales, oublier ce sable infernale. Mais elle ne pouvait pas, elle avait une mission, et même après. Elle compris, une nouvelle fois, qu’elle n’était pas entièrement libre, et que seul la mort lui permettrait de l’être. Car la vie en elle même, est simplement une sorte d’esclavage. Elle était pantin, et quelqu’un maniait ses fils, voilà tout. La vie, n’est qu’un fleuve amer.
    Son regard vide et froid, perdu dans une mélancolie lointaine, perçut à peine le mouvement des autres chats qui s’élançaient par delà les brumes de sables. Chante Lune réagit vite et d’un bon souple ferma la marche, histoire de surveiller les arrières.
    Ses yeux ne lui servaient plus à rien, le sable prenait un malin plaisir à s’incruster sur ces pupilles, irritant. Il blessais les coussinets, faisait tousser quand on en respirait. Mais qu’importe, le vent lui avait l’air d’un écho de rire, un rire harmonieux, tel sa sœur.

    Le soleil avait beau tapé fort, elle n’avait pas chaud. La sous-chef suivait machinalement les autres guérisseurs, et elle inspectait couramment les environs histoires de vérifier qu’il n’y avait aucun danger. Mise à part les bourrasques incessantes tout était calme.
    Au fur et à mesure qu’ils s’aventuraient dans le désert, elle semblait retrouver son passé, cette douleur si lancinante lui traversait le cœur comme milles aiguilles le feraient. Les anciennes paroles du passé se répercuter dans ses pensées, ses espoir d’autrefois resurgissaient. Le désert lui ressemblait tant. C’était pour elle, un chemin de rêves brisés, perdus, effacés. Un lieu âcre, amer, rebondissant d’absurdité et de mélancolie, de douleur et de désespoir. Exactement comme elle, comme ce qu’elle ressentait.
    Elle s’étonna elle-même à réussir à penser à tout cela, tout en surveillant inlassablement les alentours, tout en cherchant à percevoir le rire cristallin de sa sœur.


On peut tout oublier
Sauf le passé.
Il revient éternellement
Hanter le présent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJI
P'tit Nouveau.

avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 118
PUF/Surnom : /
Rang Cours RPG : /
Amour : /
Autre(s) Compte(s) : PNJII.
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 23/12/2008

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: /

But/Projet
:

MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   19/11/2009, 21:16

Il en aurait pleuré. Ces visages crédules étaient tout juste ce qui insupportait le guérisseur. Il avait une envie dévorante de leur crier : « Vous êtes encore pur ! Ne vous laissez pas souiller par ce satané Clan des Etoiles ! Vous valez mieux que ça ! » Mais non, il se retenait. Encore et toujours. Seul contre eux. C’était effectivement une guerre. Qu’il ne gagnerait jamais. Son vieil ami Ame de Loup le regardait, comme troublé par son comportement. S’il l’avait salué, Bois de Cerf ne l’avait pas entendu. Il se contenta de répliquer d’un signe de la tête, l’œil torve. Une rafale directement venue des profondeurs du Désert l’ébouriffa. Instinctivement, il feula, hérissé de fureur. C’était ses ancêtres, il en était convaincu. Sa réaction fit fleurir les regards éberlués. Tous le fixaient d’un air hideusement soupçonneux. Ils étaient tous aveugles. Le Clan des Etoiles les avaient tous pris au piège, tout espoir demeurait vain. Ils restaient condamnés à jouer les intermédiaires entre cette entité maléfique et les pauvres chats de Clan. Le guérisseur devenait méprisant. Il voulait vivre... à tout prix, rien que pour ne pas les rejoindre... . Il ne se figurait pas au beau milieu de tous ces museaux infects. Mais l’inextricable enchevêtrement des circonstances finirait par l’envoyer les retrouver. Aujourd’hui peut-être, ou alors demain ? Il en riait.

L’aîné des guérisseurs remarqua seulement à cet instant qu’un affreux et oppressant silence s’était installé. Il redressa sa forte carrure et lança, d’une voix d’où perçait l’acidité :

« Eh bien, qu’attendons-nous ? Allons vite retrouver le Clan des Etoiles ! »

Se retournant rageusement, il croisa le regard horrifié de son apprentie. Elle lui était si chère qu’elle incarnait sa raison de vivre. Mais elle le détruisait, et ce encore par le biais du Clan des Etoiles. Ils étaient vraiment forts. Ils avaient trouvé l’ultime moyen pour le briser. Former tout ce qui le révulsait. Tout ce en quoi il ne croyait plus. Il ne comptait plus le nombre de nuits sans sommeil où il avait réalisé que, après lui, ce serait son élève qui lui succéderait. Là encore le Clan maudit aurait gagné. Il serait leur prisonnier... pour toujours. On l’enterrerait, accessoirement, on le pleurerait. Puis on l’oublierait. Et leur victoire serait totale. Il prit la tête du petit groupe, l’air farouche et, d’un signe de la queue, leur intima le départ. La chemin était encore long.
C'est nul et court, mais ça débloque les choses...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

http://nsa06.casimages.com/img/2009/04/14/090414044540828480.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   20/11/2009, 20:44

Requiem Céleste jeta un rapide regard à Bois de Cerf qui semblait mener le petit groupe de chat. La jeune guérisseuse blanche ne connaissait pas très bien tous ses coéquipiers surtout qu'elle se sentait intimidée, entourée de guérisseurs talentueux. Elle se doutait d'avoir finit son apprentissage comme il le fallait, elle se sentait tellement mal à l'aise. Non, il ne fallait pas se décourager ! Le Clan de l'Ombre était réputé pour son astuce et sa fierté, la jeune chatte devrait paraître forte aux yeux de tous, même de son lieutenant qui avait commencé la causette avec Chante-Lune. Sombre Echo avait été quémandé par Etoile Rousse pour l'accompagner en plus. Si elle l'avait pu, elle aurait demandé à ce que Nuage de Noisetier les accompagne. Cet apprenti était son meilleur ami, le chat en qui elle tenait le plus. Elle se souvenait des jeux avec lui lorsqu'elle débutait et que le chat chocolat n'était encore qu'un bébé, des bêtises qu'ils enchaînaient et c'était toujours Requiem Céleste qui se ramassait les punitions? C'était le bon vieux temps comme diraient les anciens. Mais quel était ce sentiment qui lui picotait le ventre et qui la faisait frémir ? L'amitié ? Trop vague, non c'était sûrement plus.
Soudain, elle vit Âme de Loup arriver. Le guérisseur du Clan de la Rivière, ouais, elle ne le connaissait pas très bien, comme tous les chats ici présent, sauf son propre lieutenant. Elle inclina la tête en signe de bienvenue au guérisseur et lui miaula doucement :


-Bonjour Âme de Loup. Et bien... je suis à présent Requiem Céleste, cela est sera mon nom définitif désormais. Tout ce passe bien dans ton Clan ?

La petite curieuse au pelage duveteux voulait en savoir un peu plus sur chaque Clan. Pas pour analyser leurs points forts et leurs points faibles, non, non ! Loin de là cette idée saugrenue. C'était pour son unique curiosité. Puis Bois de Cerf donna l'ordre du départ vers la Pierre d Lune, lieu de rencontre avec les esprits d'autrefois. O oui, Requiem Céleste se souvenait très bien de son tout premier voyage vers cette pierre fascinante. L'éclat de la lune était passé en boucle dans sa tête pendant toute la nuit, elle avait même rêvé que le monde était devenu blanc, était devenu de la Pierre de Lune.
Le jeune guérisseuse se leva, fit un signe discret à Sombre Echo et s'approcha du guérisseur de la Rivière.


-On... on parlera de ça à la prochaine Assemblée je crois... bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
PNJI
P'tit Nouveau.

avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 118
PUF/Surnom : /
Rang Cours RPG : /
Amour : /
Autre(s) Compte(s) : PNJII.
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 23/12/2008

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: /

But/Projet
:

MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   7/2/2010, 18:49

Les voilà. Ils incarnent proprement ce qui me révulse. Ils se parlent. Je sens leur envie de voir les rocs caractéristiques, et le désir plus puissant encore de fouler de leur pattes d'élus le sol glacé du lieu hanté par le Clan des Etoiles. Ils n'attendent que ça, tous. Je suis à part. Parmi leur frimousses dupes, seul Ame de Loup semble me jetter de temps à autre des regards interrogateurs. Ou du moins, c'est l'interprétation, sûrement fallacieuse que je donne à ses oeillades pleines de mépris... Je sais qu'il va falloir bientôt prendre le chemin de la Pierre de Lune, puisqu'il faut l'appeler par son nom, si on ne veut pas une nouvelle fois repousser l'échéance. Passer une nuit de plus dans l'ignorance de ce que nos merveilleux ancêtres ont à nous dire. Une nuit de plus d'interrogation et de haine mêlée pour moi. Mais non, il faut en finir. Je veux savoir. Savoir ce qu'ils ont après moi. Je ne sais rien. Je ne sais plus. C'est au dessus de mon pauvre petit être. A présent, mes homologues me fixent. L'oeil plein d'espoir et l'air déterminé. Ils s'attendent à ce que je les guide. J'ai envie de les étriper, tous. Pauvres petits. Ils ne se doutent pas de ce que m'a fait l'antité qu'ils idôlatrent. Mais ils y passeront, eux aussi, un jour. Et ils sauront alors pourquoi le vieux Bois de Cerf a tant souffert.

Suivez-moi, maintenant.

Ma voix cassante les douche et les sort de leur béatitude. Ils ne feront que me suivre. Je fais le premier pas, ils se rangent en un rang stupide et inutiles. Ils s'attendent à retrouver ma démarche déterminée, mais mon pas est lourd et dénué de vigueur. Ma vieille carcasse pense. A tout ce qui pourrait arriver. Je souhaite le cataclysme. Que tout reparte à zéro. Que j'oublie le mal et le bien, et que seule demeure la paix. Qu'Étoile de Fantaisie revienne enfin, après tout ce temps d'absence, que je revoie encore une fois ses traits angéliques, que je sente encore une fois son pelage à l'effluve fruité. Que j'entende une dernière fois sa voix. Mais c'est impossible. Quoique, rien n'est impossible, avec le Clan des Etoiles, ils me l'ont bien prise, ils pourraient me la rendre... Mais non, c'est à sens unique. Au moins, je suis sûr d'une chose, aussi sûr qu'Étoile de Fantaisie est morte. Le Clan des Etoiles est le Clan du Chaos.

Mine de rien, j'ai marché en pensant. J'arrive même à discerner la forteresse qui garde précieusement la Pierre de Lune. Incroyable, non ? Que j'y sois arrivé sans avoir vidé mon sac en public... Plus que quelques queues de renards, et la vérité éclatera, et j'aurais mes réponses. Ou bien le Clan des Etoiles décidera de me faire sombrer irrémédiablement dans la folie. On verra bien. Je sens leur coeurs palpiter, derrière. Si seulement ils savaient où ils allaient attérrir... Et si je les amenais vers leur fin ? Encore une fois, on verra bien. Une nouvelle fois, mon coeur perforer ma cage thoracique. C'est l'heure. C'est qu'entre mes dents, je murmure...

On verra bien

[justify]Bon, on est d'accord, c'est absolument pourri, mais ça débloque. Ca fait toujours un pas vers l'event d'après...
[/center]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

http://nsa06.casimages.com/img/2009/04/14/090414044540828480.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: » Le Désert [INTRIGUE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

» Le Désert [INTRIGUE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Hors Jeu :: Intrigues :: Corbeille aux intrigues-