Après le drame de l'Assemblée sanglante, la vie reprend son cours...normalement ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une Assemblée a lieu en ce moment même, ouverte à tous. Venez nombreux pour participer ! Cependant, n'oubliez pas, les postes sont limités à 40 lignes pour ce topic.
Vous pouvez maintenant participer à de petites quêtes regroupées ici . Venez changer vos Rps !
Vous pouvez aller poster sur ce sujet pour y mettre vos suggestions ou idées pour faire remonter le forum, et tout ce qui vous passe par la tête. Ensemble, faisons bouger les choses !
Nous avons une nouvelle Staffienne, Ombre d'Argent ! Elle est de retour dans le Staff en tant que Modette, alors c'est super !

Partagez | .
 

 Une fugue peut donner naissance à une rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Une fugue peut donner naissance à une rencontre   22/2/2012, 23:40

.
Une fugue peut donner naissance à une rencontre



Il faisait nuit noir. Dans la pouponnière, tous étais endormis. Tous sauf un chaton. Petite Aube. En effet, elle avait attendue que la nuit avance pour que le Clan du Tonnerre ne se rende pas compte de sa nouvelle petite escapade. Méfiante, elle se leva en regardant minutieusement le bâtiment de branches. Personne n'était éveillé à part elle. Sans faire de bruit, elle s'arracha à l'étreinte de sa mère qui émit un grognement. Le chaton se figea immédiatement. Il n'était pas question de réveiller le Clan ! Après quelques minutes d'angoisse, elle se détendit et sortit de la pouponnière très légèrement pour ne pas faire craquer de brindilles. Quand elle sortit, la force du vent la surprit. Heureusement, sa fourrure avait le poil long, et elle arrivait à rester dehors plus longtemps que les chats au poil court ou mi-long. Petite Aube continua à avancer le plus silencieusement possible. Elle redoubla d'attention sur le bruit de ses pattes quand elle passa devant la tanière des guerriers et celle du chef du Clan. Enfin, après des angoisses continuent, elle arriva assez loin du camp pour que personne ne puisse l'entendre. Soulagée, le chaton se laissa tomber sur l'herbe et miaula doucement. Puis, jugeant que son moment de détente avait assez duré, elle se releva et sa dirigea vers les Quatre Chênes. Elle ne savait pas pourquoi elle y allait. C'était une intuition. Et tout le monde ou presque s'était habitué à la voir entreprendre des actions sur un coup de tête. Malgré son éloignement du Clan du Tonnerre, elle continua à avancer sans bruit. On ne savait jamais, peut-être que un guerrier ou un apprenti du Clan était sortit lui aussi. Sa progression était lente et prudente, quoique une pincée plus détendue que lorsqu'elle était dans la camp. Elle n'arriva à son objectif en une demi-heure, ce que le chaton aurait trouvé abominablement long si elle ne faisait pas aussi attention à ne pas se faire prendre. Quand elle sortait à l'aube, ça allait encore, mais à minuit passé... Ce n 'était pas très prudent. Avec fascination, elle regarda les Quatre Chênes, le détaillant pour qu'il reste à jamais gravé dans sa mémoire. Il ne faisait aucun doute qu'elle admirait cet emplacement. Quand elle se fut décrit chaque feuilles des chênes, Petite Aube s'amusa à imaginer tous les chats des Clans formant une Assemblée. Elle se l'imagina fière et majestueuse, comme dans son esprit. Soudain, le chaton entendit une respiration. Frémissante, elle pria de tout son être le Clan des Etoiles, pour qu'ils la sauvent de ce mauvais pas. Lentement, elle se retourna et se retrouva museau-à-museau avec une chatte du Clan de la Rivière qui avait une fourrure très ressemblante à la sienne. Fébrilement, elle lui lança :

- Pou... Pourquoi es-tu ici ?

S'attendant au pire, elle prit son courage à deux pattes et découvrit ses canines de chaton. Elle devait avoir l'air pitoyable, avec sa silhouette si fragile. Après tout, elle n'avait encore que 4 lunes ! Malgré tout, elle resta en position d'attaque. Parée à toutes éventualités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Une fugue peut donner naissance à une rencontre   23/2/2012, 17:33


« Une fugue peut donner naissance à une rencontre »






    les démons de minuit


    Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit. Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie, les fantômes de l'ennui..
    Les lumières te guideront chez toi, elles te ramèneront. N'oublie pas l'espoir, tu en auras besoin durant ton voyage. Je serai ton obstacle, je ne te laisserai pas rentrer, chère damoiselle. Tu n'avais qu'à pas fuguer, tu n'avais qu'à pas sortir, tu n'avais qu'à pas venir. Tu vas regretter d'avoir croiser mon chemin. Je ne dors pas en cette nuit. L'insomnie me tient depuis plusieurs jours. Je sors du camp et chasse pour passer le temps, mais je n'en ai plus la force. Je suis fatiguée, ennuyée, iritée. Je sors du camp, la queue qui s'agite ; je ne la contrôle plus. Souffrante, je veux aller chercher la guérisseuse mais je m'en obstient. Je sus une morte-vivante qui dort à peine. Je m'étire et sors du camp. Me léchant les babines, j'aurais voulu sauté sur le tas de gibier et m'empiffré, mais il ne faut pas, alors je me dirige vers un arbre où je viens de repérer des oreilles de lapin. Je m'approche. Illusion. Le lapin n'existe pas. Je m'ébroue et passe ma patte devant mes yeux, soit sur mon museau pour chasser les illusions. Je m'asseoit et observe autour de moi. C'est si calme.. J'entends le sifflement du vent entre les feuilles, le gibier qui fait du bruit en fuyant de moi. Pourtant, cette mélodie lointaine m'emporte. Je me relève et me met à marcher. Mon instinct me guidera je ne sais où, mais je ne suis pas d'humeur à chasser. Je m'en approche doucement, doucement. Je marche lentement, comme une limace. Je reste muette, je ne dis pas un petit bruit. Je penche ma tête vers le sol et observe mes pattes qui avancent à pas lents.

    Finalement, mon coeur m'a guidé aux quatre chênes. Ici, tout est calme. Je m'étire, m'ébroue et m'allonge en-dessous d'un des arbres qui peuple la clairière. Je ferme les yeux deux secondes mais des petits bruits de pas me font sursautés. Qui ose me déranger ? Je sors les crocs, hérisse mon échine et avance à pas lents, méfiante. Je finis par apercevoir un jeune chaton qui me ressemble assez physiquement. Je m'approche et fini museau à museau avec elle - oui, c'était une femelle d'après sa posture. Fébrilement, elle me lance, tremblante ;

    _ - Pou... Pourquoi es-tu ici ? _

    S'attendant au pire, la jeune chatonne prend son courage à deux pattes et me fait découvrir ses canines de chaton. Elle a l'air pitoyable, avec son apparence fragile. Je ne peux qu'étouffer un rire. Je grogne. Enfin j'allais pouvoir me battre. Pourrais-je la tuer ? Non, tout de même pas. Je me lance sur elle et la plaque au sol, l'empêchant de bouger. Gémissante, ja jeune chatonne se débattait. J'appuie légèrement sur son ventre et l'éjècte contre un arbre. Elle semble sonnée.

    _ Je voulais me reposer, miaulais-je, mais j'ai désormais plus amusant à faire. _

    Dès que j'eus fini ma phrase, je l'attrape et la plaque de nouveau au sol. Je sors mes griffes et lui labourre son ventre minuscule avant de mordre à pleine dent dans sa nuque.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Une fugue peut donner naissance à une rencontre   23/2/2012, 19:13

Une fugue peut donner naissance à une rencontre



La chatte avait l'air bien amusée de l'apparence du petit chaton. Celle-ci était terrorisée. Son adversaire du moment grogna puis la plaqua au sol, puis elle l'éjecta contre un arbre. Du sang coula de la tête de la petite victime. Sonnée, le chaton pria le Clan des Etoiles. C'était la première fois qu'elle regrettait d'avoir fugué. La chatte semblait impitoyable. Cruellement, celle-ci miaula :

- Je voulais me reposer, mais j'ai désormais plus amusant à faire.

Puis, non contente d'avoir blessée, elle l'attrapa dans sa gueule et la plaqua de nouveau au sol. Elle sortit ensuite ses griffes et laboura le ventre sensible du chaton avant de la mordre jusqu'au sang à la nuque. Persuadée qu'elle vivait ses derniers jours, Petite Aube pleura à chaudes larmes en pensant tendrement à sa mère et ses amis, tout en essayant de supporter, en vain, la douleur. Elle avait si peur de les perdre... Puis, secouée par la force du désespoir, elle planta les griffes de ses pattes avants dans l'épaule de son tortionnaire puis lui cracha dans les yeux. Enfin, elle miaula de toutes ses forces, portée par une colère sans nom :

- Espèce de lâche ! Tu m'attaques parce que je suis plus petite que toi ! Bats-toi contre un chat de ta taille au lieu de torturer un chaton de 4 lunes !

Puis continuant sur sa lancée, elle griffa fortement le ventre de la chatte avec ses pattes arrières jeunes, mais remplies de toute la force qu'un chaton pourrait avoir. Tout en malmenant le ventre de son adversaire, elle pria pour que cela suffise à faire lâcher prise son adversaire. Soudain, elle remarqua de grands yeux jaunes fixés sur elle, venant des buissons. Une grande silhouette rousse au long museau étroit en sortit. Glacée d'horreur, Petite Aube se figea. Cette fourrure rousse ainsi que ces pattes trop courtes pour ce corps appartenaient belle et bien... à un renard ! Terrorisée, le chaton miaula un hurlement de détresse, espérant que la chatte qui jusqu'à présent n'était pas loin de la tuer remarquerais ce nouveau prédateur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Une fugue peut donner naissance à une rencontre   23/2/2012, 21:51


« Une fugue peut donner naissance à une rencontre »






    les démons de minuit


    La jeune chatonne commence à pleurer à chaudes larmes. Après avoir pensé longuement, elle plante ses griffes de ses pattes avant dans mon épaule puis elle me crache dans les yeux. Sécouée par la colère, j'aurais voulu l'envoyé boulé au loin. Mais elle crie ;

    _ Espèce de lâche ! Tu m'attaques parce que je suis plus petite que toi ! Bats-toi contre un chat de ta taille au lieu de torture un chaton de 4 lunes ! _

    Continuée sur sa lancée, la chatonne griffe mon ventre avec ses pattes arrières minables. Je pense qu'elle pense que ça suffirait de me faire lâcher prise. Frappée de rage, je la lache, la prend par la peau du coup et l'envoie contre un arbre. Soudain, je remarque de grands yeux jaunes fixés sur elle, venant des buissons. Une grande silhouette rousse au long museau étroit en sort. Méfiante, je m'écarte lentement pour lui laisser place. On reconnait tout de suite un renard : cette fourrure rousse ainsi que ces pattes trop courtes pour ce corps appartenaient bel et bien à un renard. Terrorisée, le chaton miaule un hurlement de détresse. Sadique, je m'écarte et laisse la jeune chatonne sonnée non loin de là et remarque qu'elle saigne abondamment. Je laisse échappé un rire et observe le renard qui saute sur elle. Il l'achevera sûrement. Mes pattes voulaient attaqué le renard pour que j'achève moi-même le chaton, mais mon chef m'en bannirait ; je n'ai pas à tuer un chaton durant une nuit où je suis de sortie. Je me ferais découvrir pour mes escapades nocturnes et pour avoir assassiné un chaton. Je suis loyale au code du guerrier, tout de même. Je tourne mon regard vers le renard qui en est au coup de grâce. A ce moment même, je me rappelle l'un des articles du code du guerrier qui dit ; aucun guerrier ne doit négliger un chaton souffrant ou en danger, même si ce petit est d'un autre clan. Grognant de rage, je saute sur le renard et l'envoie roulé au loin, comme j'avais fait pour le chaton. Je fais signe à la chatonne d'essayer de monter à l'un des arbres. Je retourne ma tête en face quand le renard me percute et m'envoie contre le promontoire des quatre chênes. Sonnée, je secoue ma tête et me relève. Je feule de toute mes forces avant de m'élancer sur l'adversaire. Debout sur lui, j'enfonce mes griffes dans son dos pour l'affaiblir. Dès qu'il tombe à terre, j'enfonce mes crocs dans sa nuque. Je sens l'odeur du sang, et ce fichu renard gémit de douleur. M'écartant, e le regarde s'enfuir en gémissant comme un bébé. e laisse échappé un rire avec de me retourner. La chatonne était restée au même endroit. Je m'approche d'elle et léche doucement ses blessures. Je finis par relever la tête et déclarer ;

    _ Excuse-moi, je ne sais pas ce qui c'est passé dans ma tête. miaulais-je, ça va ? _





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Une fugue peut donner naissance à une rencontre   23/2/2012, 22:24


Une fugue peut donner naissance à une rencontre




- Excuse-moi, je ne sais pas ce qui c'est passé dans ma tête, ça va ?

Petite Aube était assez perdue. Après l'avoir presque tuée, la grande chatte la sauvait d'un renard puis léchait ses blessures. Ce mode de changement d'humeur était peu courant. Encore tremblant de l'attaque du renard, le chaton lui répondit fébrilement :

- Je... Je vais bien. Mais je vois encore les crocs du renard dans ma tête. Je risque d'être traumatisée à vie.

Lentement, elle essaye de se relever. Mais le blessures faites par le renard additionnées à celles faites par la grande chatte ne guérissaient pas si vite. Une douleur sans nom la frappa à tous les ouvertures de sa peau. Le sang tacha l'herbe aux reflets argentés de plus belle. Avec un hoquet de douleur, la souffrante retomba au sol. Avec humour, elle fit remarquer :

- C'est sûr qu'avec ces blessures, ma mère saura tout-de-suite que je suis sortie sans autorisation. Impossible de nier cette fois.

Elle émit un petit rire nerveux qui se changea vite en miaulement de douleur. Puis elle releva la tête vers la grande chatte tout en lui parlant d'une voix faussement enjouée :

- Puisque je suis coincée par terre pour quelques temps, autant m'occuper. Je m'appelle Petite Aube, et je suis un chaton du Clan du Tonnerre. Enfin, j'imagine que tu as déjà deviné à quel Clan j'appartenais grâce à mon odeur. Je sais que tu es une chatte du Clan de la Rivière mais par contre, je ne sais pas comment du t'appelles.

Sa dernière phrase était de toute évidence une question indirecte. Tranquillement, Petite Aube attendit la réponse de son interlocutrice, tout en essayant de masquer ses grimaces de douleur. Ses blessures étaient graves, quand on les voyait, on s'en doutait, mais quand on les sentait, on en était sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Une fugue peut donner naissance à une rencontre   31/3/2012, 16:47

    [ excuse du retard ]


« Une fugue peut donner naissance à une rencontre »






    La jeune chatte semble assez perdue. C'est vrai que je chhange d'humeur vite fait, moi. Enfin bon, elle lâche, tremblante :

    _ Je... Je vais bien. Mais je vois encore les crocs du renard dans ma tête. Je risque d'être traumatisée à vie. _

    Elle essayer de se lever. La pauvre, comme j'ai pu la laisser face à un renard ? Le code du guerrier rappelle qu'il faut venir en aide à chaque chaton, que ce soit de n'importe que clan. Elle saigne de partout, il faudrait que je trouve quelque chose. Vite, il faut que je me rappelle de ce qui désinfecte les blessures, avant que les blessures de n'affectent.

    _ C'est sûr qu'avec ces blessures, ma mère saura tout-de-suite que je suis sortie sans autorisation. Impossible de nier cette fois. _

    Elle avait ajouté ce point avec humour. Elle émit un petit rire qui se change vite en miaulement de douleur. Elle relève sa tête et ajoute d'une voix faussement enjouée :

    _ Puisque je suis coincée par terre pour quelques temps, autant m'occuper. Je m'appelle Petite Aube, et je suis un chaton du Clan du Tonnerre. Enfin, j'imagine que tu as déjà deviné à quel Clan j'appartenais grâce à mon odeur. Je sais que tu es une chatte du Clan de la Rivière mais par contre, je ne sais pas comment du t'appelles. _

    Question indirècte. Je vais y répondre, mais je dois d'abord aller chercher ce qui désinfècte. Je sais que les graines de pavot, c'est pour la douleur. Mais pour empêcher de s'infecter c'est la feuille ... La euille de souci ! Et pour cicatrise et apaiser c'est l'onguent de mille-feuilles, si je me rappelle bien. Il ne manue plus que je les trouve, ça ne devrait pas être loin. Je lui fais un signe de tête, en signe d'excuse de courte absence, et je cours derrière le buisson. Je trouve la feuille de souci un peu plus loin, je la prendrai au chemin de retour. J'accélère le pas et trouve un mille-feuilles et en prends son onguent. Je le prends délicatement dans ma gueule et rebrousse chemin vers la feuille de souci. Je la prends délicatement également, et je commence à trottiner vers Petite Aube. Je m'asseois à côté d'elle et lui tends les remèdes. Je m'incline en signe de respect et relève la tête vers elle.

    _ Aplplique ça sur tes blessures, la feuille désinfectera et l'onguent apaisera et cicatrisera tes blessures. je murmure et ajoute à voix plus haute. On m'appelle Valse de Rédemption, enchantée. _

Revenir en haut Aller en bas
Fumée du Ciel
VIP à jamais dans nos coeurs ♥

avatar

Masculin
Nombre de messages : 936
Age : 21
PUF/Surnom : Fumée, Bouboule, Dragibus and Smoke. Choisis !
Rang Cours RPG : Lieutenant.
Amour : Point de ça.
Autre(s) Compte(s) : ~ Espoir d'Oxyde
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 30/08/2011

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: X

But/Projet
:

MessageSujet: Re: Une fugue peut donner naissance à une rencontre   22/7/2012, 13:56

Voulez-vous continuer ce RP ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc.meilleurforum.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une fugue peut donner naissance à une rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une fugue peut donner naissance à une rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A quel âge peut-on introduire les crudités ?
» cadeaux à offrir pour une famille d'accueil polonaise
» le fénugrec, produit miracle
» anti-inflammatoire ?
» Et vous il mange quoi votre bébé à 4mois, 6 mois, 8mois, 10mois, 15mois.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Corbeille des RPs-