Après le drame de l'Assemblée sanglante, la vie reprend son cours...normalement ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une Assemblée a lieu en ce moment même, ouverte à tous. Venez nombreux pour participer ! Cependant, n'oubliez pas, les postes sont limités à 40 lignes pour ce topic.
Vous pouvez maintenant participer à de petites quêtes regroupées ici . Venez changer vos Rps !
Vous pouvez aller poster sur ce sujet pour y mettre vos suggestions ou idées pour faire remonter le forum, et tout ce qui vous passe par la tête. Ensemble, faisons bouger les choses !
Nous avons une nouvelle Staffienne, Ombre d'Argent ! Elle est de retour dans le Staff en tant que Modette, alors c'est super !

Partagez | .
 

 /Intrigue\ L'attaque des Chiens • Clan du Chaos • One Partie •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: /Intrigue L'attaque des Chiens • Clan du Chaos • One Partie •   1/11/2012, 18:18




C'est le moment de faire comme tout bon écrivain qui débute sa carrière... Se forcer.

----

La nuit commençait à s'installer sur les vastes terres du Clan du Chaos. Le soleil emportait avec lui ses rayons lumineux, les nuages se dispersèrent. Un beau paysage s'offrait à ceux qui prenaient le temps de le regarder. La couleur de l'eau sombre, des failles larges et infinies colora le ciel révélateur d'une lune aussi blanche que la neige. Bel astre qui jetait de là où elle était de majestueux rais de lumière, illuminant ainsi le sol et les parois rocheuses qui construisaient l'habitat du Clan actuel. Celui-ci demeurait dans de très hautes grottes, où le vent circulait mais ne s'introduisait pas à l'intérieur des tanières chaleureuses. De là où ils se trouvaient, le Clan du Chaos pouvait se sentir hors des tentatives d'attaque, et être en mesure de se sentir supérieur aux autres Clans, apparus sans prévenir dans leurs terres. Peu importe. Les guerriers du Chaos sont les meilleurs, et sont en mesure de se défendre contre ces quatre nouveaux arrivants.

À l'intérieur d'une tanière, où la chaleur et la lumière régnaient, une jeune chatte, âgée d'une vingtaine de lunes, était tranquillement allongée sur le dos, afin de se sentir à l'aise sur sa couche de fougères et de plumes. Cette chatte se prénommait Mystique Prière. Elle était depuis longtemps une brave Guérisseuse, au tempérament lourd, mais elle était travailleuse et effectuait correctement la tâche que lui avait confiée son Chef. Celle-ci se roulait et changeait de position depuis le coucher du soleil. Ce soir, l'ensemble du Camp s'était couché de bonne heure, excepté la patrouille de nuit, obligée de surveiller le grand territoire du Clan du Chaos. Mystique Prière donc, était sûrement la seule bien réveillée. Des heures durant, elle n'a cessé de bouger, afin de trouver une position un minimum confortable. Mais c'était peine perdue. Rien n'allait, rien du tout...

Mystique Prière décida de prendre quelque chose pour lui permettre de dormir un moment. Le lendemain, tout pouvait arriver. Alors, si la Guérisseuse s'endormait en plein jour, ça ne pouvait aller. Elle chercha dans son petit coin de plantes médicinales le végétal adéquat. Après quelques feuilles retournées, elle trouva ce qu'elle chercha. La Poudre d'Houblon. Elle en avala en quelques portions, et en titubant vers sa couche, Mystique Prière tomba dans un doux sommeil.
----

Je courrais dans une plaine infinie. Le vent plaquait mon pelage sur mon dos osseux, les moustaches se collèrent sur mes jours. Mes pattes avançaient, courraient, plus vite que le vent. Rien ne comptait plus que cette sensation de liberté, de bonhneur. Courir aussi vite que mes pattes le pouvaient, sans limites, sans contraintes, sans épuisement. Le vent. Les sensations. L'herbe qui chatouillait les coussinets durant une si petite seconde. Sui-je en train de voler ? Aucun chat à mes côtés. Personne pour me contredire. Personne ne fait la loi. Libre.

Je courrais dans une plaine infinie. Vaste, vaste plaine, où il n'y a rien d'autre que l'herbe, le ciel et les nuages. Le crépuscule règne. Aucune tâche. Aucune proie. Rien. Le paysage que j'aimerais voir à jamais. Je courrais. Aucune fatigue ne vint s'emparer de mes muscles. Comme si un souffle me redonnait toute l'énergie qu'un guerrier récupère en une nuit. Je n'ai jamais vu un tel paysage. Et en tant que Guérisseuse, je suis bien placée pour savoir que ce que je fais n'est pas... réel. Ne jamais fatiguer. Ce serait le rêve pour bien des chats. Où sui-je ?

Ça ne me dit rien. Un rêve ? C'est probable. Je fais un rêve des plus étranges, courant dans une vaste prairie, sans raison apparente. Que fais-je ici ? J'ai l'habitude de ce genre de rêve, de liberté, mais celui-ci ne m'inspirait guère confiance. Premièrement, car il y régnait une tension. Laquelle ? Je ne sais pas. Il n'y a personne autour. Deuxièment, l'odeur.

Une odeur de sang.


Je n'ai jamais rêvé d'un fumet sanguinaire. Mais là, si. La plaine commence à se brouiller, comme un aveugle qui tente de regarder autour de lui. Les lumières se floutent, l'obscurité sans égal. Le noir complet. Et l'odeur du sang. Je me mets à courir, soudain paniquée. Je me mets à marcher dans une substance non identifiée. Ce n'était pas de l'herbe. Ce n'était pas de la roche. Ni de la mousse, des feuilles, ou autres. C'était du liquide. Comme si je marchais sur l'eau. Mais mon instinct me dit que cette substance était du sang.

Soudain arrêtée par quelque chose d'invisible, je trébuche, m'étalant de tout mon long dans cette flaque immense. Je ne sais pas où se trouve le sol. Ni les airs, ni la gauche ni la droite. Je suis déboussolée. Un mal immense se propage dans ma patte arrière droite. Une douleur si grande, que je ne peux m'empêcher de retenir un hurlement. Je sens les tendons se lâcher, quelque chose glisser le long de ma fourrure. C'est ça, être privée de sa patte ? Arrachée par quelque chose que nous ne connaissions pas ? Pourquoi ! Je suis dans mon rêve, je fais ce que je veux !

Je me relève, sans me soucier de la douleur. Mes yeux se ferment sans demander leur reste. Je saute là où je peux, me souciant guère du regard qu'on peut apporter sur moi. S'il y a quelqu'un. Griffes ouvertes, je me lance là où mon ennemi peut être. Je n'entends rien. Je ne sens rien. Je ne vois rien. Tout est noir...

« AHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU..... »


----

C'est le moment de faire comme tout bon guerrier qui voit un truc chelou... Prévenir.

« Écho des Étoiles ! Écho des Étoiles ! Je dois te parler ! »

Un rêve. Un rêve. Quel genre de rêve ai-je fait ? Tout était si irréel. Je n'ai jamais fait un tel songe. Que signifiait-il ? Je ne crois pas au Clan des Étoiles, apparemment divinité dont les quatre autres Clans parlaient. Un guerrier a parlé de ça, ouvertement. J'ai tout entendu. Tout ce qu"ils" ont, pourraient, faire. Rien de tout cela ne concernait le Clan du Chaos. Ce rêve est donc bien de moi. Mais que signifie-t-il ? J'ai pris l'habitude de prendre certains signes comme des révélateurs d'avenir. Ce songe en fait partie. Je cherche.

Un hurlement m'est parvenu, lorsque je me réveillais.
À qui appartenait-il ?
À mon Clan ?

Ma chef accepte de me faire entrer dans sa tanière, entendant mes hurlements de là où j'étais. Je lui raconte tout. De la nuit où j'ai pris des plantes pour dormir, à mon réveil. Je me souviens de chaque détails, chaque secondes, précisément. Rien ne m'échappe. Rien n'est caché. Tout ce que je souhaite, c'est qu'Écho des Etoiles comprenne que ce n'est pas un simple rêve. Je veux qu'elle enquête. Je remets la protection du Clan et mon souhait entre tes pattes. Que vas-tu penser de ce que je t'ai dit ?


Revenir en haut Aller en bas
PNJI
P'tit Nouveau.

avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 117
PUF/Surnom : /
Rang Cours RPG : /
Amour : /
Autre(s) Compte(s) : PNJII.
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 23/12/2008

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: /

But/Projet
:

MessageSujet: Re: /Intrigue\ L'attaque des Chiens • Clan du Chaos • One Partie •   2/1/2013, 03:28

Chef du Chaos

L’odeur du sang emplissait mes narines. Ah, cette odeur si délicate, ce fumet si succulent, ce parfum si enivrant… De ma gueule entrouverte s’écoula un filet de salive. Je ne fis rien pour le retenir. Décidément, l’odeur ici, l’odeur de tous ces chats qui lui devaient allégeance était sa fierté. L’odeur du sang. L’odeur qui emplit les narines, la gueule d’un chat sur le point de mourir, la terreur qu’il ressentait au seuil de l’oubli, ce délicat son brisé qui sortait alors de leur gueule… Décidément, les batailles me manquaient. Pourquoi tous ces stupides assassins m’ont choisi pour chef ? Je n’en sais rien, et à vrai dire, je n’en ai guère quelque chose à faire. Maintenant que je suis là, ils ne pourront pas m’arrêter. Ils veulent du sang ? Ils veulent des terres ? Soit. Ils en auront. Mais moi, j’en aurais bien plus qu’eux. Le sang chaud coulera dans ma gueule lorsque je le souhaiterais, tous baisseront la tête à mon passage, les chats ne chercheront qu’une chose : se fondre dans la terre afin d’éviter d’avoir à croiser mon chemin. Décidément, ce Clan, le rejoindre, y naître, c’était la meilleure chose qu’il eu pu arriver dans ma vie. Mort. Sang. Douleur. Tout cela, c’est en mes crocs, sous mes griffes. C’est ce que j’incarne. La mort de ceux qui osent plonger leur regard un instant de trop dans mes yeux. Un seul but demeure dans mon esprit : l’extermination totale de ces quatre Clans qui usurpent l’identité de mon Clan, mon identité, mon territoire. Le Clan du Chaos n’avait pas besoin de ces pitoyables et faibles chats qui peuplaient les Clans qui se faisaient appeler du Tonnerre, de la Rivière, de l’Ombre et du Vent.

Je continuais de m’extasier de cette odeur et de mes sanglantes ambitions sur ma couche, sure de ne pas être dérangée, quand je sentis une odeur désagréable parvenir à mes narines, approchant dans ma direction. Mystique Prière, la guérisseuse de ce noble Clan. Pourquoi y en avait-il une ? Les faibles n’avaient pas leur place, ici. Les blessés ? Ils n’avaient qu’à s’occuper eux-mêmes de leurs blessures. Mais je sais que si je la supprime ainsi, sans raison valable, ces cervelles de souris trouveraient une raison de m’ôter la vie. Ca me fait mal de l’admettre, mais c’est sur eux que repose ma domination…. Et ma vie, accessoirement. D’un soupir résigné, j’essuyai donc la bave qui mouillait mon beau pelage et entreprit de le lisser rapidement, ce qui fut fait en deux temps trois mouvements. Ceci fait, je laissa entrer la guérisseuse qui déjà me cassais les oreilles à m’appeler ainsi. Mais déjà, je sentais la douce odeur de mon camp m’enivrer à nouveau, et, somnolente, je fis mon possible pour faire taire en moi cette envie irrésistible de retourner à mon demi-sommeil paisiblement savouré. Bien sûr, à l’extérieur s’affichait l’image d’une féline imposante, bien éveillée, attentive aux paroles débitées les unes après les autres. Il me fallait donc écouter ce que cette crotte de moineau avait inventé pour me voler mon temps…

J’écoutai donc d’une oreille à moitié distraite le flux ininterrompu de paroles de Mystique Prière, lorsque que le mot « menace » me fit réagir au quart de tour. Tout de suite, un large sourire s’étira sur mes babines, et une lueur cruelle inonda mes yeux. Peut-être fut-ce la raison du départ soudain de Mystique Prière. Effectivement, mieux valait ne pas se trouver près de moi lorsque cette expression de cruauté marquée recouvrait mon visage, de la même façon que le sang giclait des entailles de mes ennemis, de mes victimes. Sans arriver à effacer cette expression de mon visage, je me dirigeai vers le tas de gibier, où je prélevai une belle prise que je dévorai. Ceci fait, refaisant un brin de toilette, je me dirigeai vers ce qui me servait de promontoire et, d’un bond gracieux, je me juchai dessus. Peu après, à la suite de mon appel, tous les félins qui étaient sous mon commandement étaient là. C’est à cet instant précis que tout se joue, à chaque fois que je viens ici. Il me faut asseoir ma domination, sans que toutes ces cervelles de souris ne s’en rendent compte, et que je leur propose quelque chose d’alléchant. Pourtant, aujourd’hui, cette sensation que tout pourrait basculer au moindre mot pour moi n’était pas là. Je savais que tous le suivraient, et tous le ressentaient. L’échec n’était pas permis. Pas cette fois.

« Guerriers et apprentis du Chaos ! Aujourd’hui, l’heure est venue. Nous allons enfin pouvoir asseoir notre domination sur les terres que ces quatre fourbes Clans nouveaux venus nous ont volé, sans trop nous salir des pattes ! »

A ces mots, des miaulements de joie parcoururent le camp, résonnant encore et encore sur nos terres. Un frisson de contentement me parcourut l’échine. Bientôt… Très bientôt…

« Mystique Prière pense qu’un danger nous guette. Cependant, nul d’entre vous ne manque de fourberie, je le sais ! Seuls les plus retors d’entre vous m’accompagneront, pour retourner ce potentiel danger contre nos ennemis de toujours, les chats de ces quatre maudits Clans ! »

A nouveau, je marquai une pause, et attendant que l’enthousiasme des félins se manifeste, puis disparaisse, je préparais avec soin mes mots, réfléchissant à qui m’accompagneraient. Finalement, mon choix fixé et les félins redevenus silencieux, attendant mon verdict, je le leur livra.

« M’accompagneront Panda Nuageux et son mentor, Espoir d’Oxyde, notre guérisseuse, Mystique Prière, ainsi que Macabre Amas et Nuage de Vipère ! Nous partons dans l’instant. Que ceux qui restent ici vaquent à leurs habituelles occupations ! »

Fière de moi, je descendis du Promontoire et traversa la foule de félin, me dirigeant d’un pas ferme et assuré vers l’entrée… Ou plutôt, la sortie du camp. Les cinq félins élus me suivirent, et nous nous engageâmes à la recherche de ce qui allait nous aider à libérer nos terres.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

http://nsa06.casimages.com/img/2009/04/14/090414044540828480.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

/Intrigue\ L'attaque des Chiens • Clan du Chaos • One Partie •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenade chiens de traîneau
» Vos chiens, que mangent - ils?
» Regime Dukan phase d;attaque
» L'attaque du Yacht Capricorn racontée par son Captain !
» Une baleine attaque un voilier !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Corbeille des RPs-