Après le drame de l'Assemblée sanglante, la vie reprend son cours...normalement ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une Assemblée a lieu en ce moment même, ouverte à tous. Venez nombreux pour participer ! Cependant, n'oubliez pas, les postes sont limités à 40 lignes pour ce topic.
Vous pouvez maintenant participer à de petites quêtes regroupées ici . Venez changer vos Rps !
Vous pouvez aller poster sur ce sujet pour y mettre vos suggestions ou idées pour faire remonter le forum, et tout ce qui vous passe par la tête. Ensemble, faisons bouger les choses !
Nous avons une nouvelle Staffienne, Ombre d'Argent ! Elle est de retour dans le Staff en tant que Modette, alors c'est super !

Partagez | .
 

 Une balade ou une bataille noctune ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile d'Automne
P'tit Nouveau.

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 24
PUF/Surnom : Ryurin
Amour : Personne pour le moment
Autre(s) Compte(s) : Aucun
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 27/10/2012

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: Aucun

But/Projet
:

MessageSujet: Une balade ou une bataille noctune ?    17/11/2012, 14:37

Pas à pas, je progressai dans une plaine couleur sang. Foncée, l'herbe semblait poisseuse et j'avais l'impression que mes pattes se coloraient un peu plus à chaque foulée que je faisais. Je n'aimais pas cette sensation, où je n'étais pas libre, où chaque pas me coûtait un peu plus à chaque fois, comme si mes pattes étaient enchaînées au sol. C'était si lourd, si dur mais je voyais au loin deux chats. Pas très grands, on aurait dit qu'ils n'avaient pas grandi depuis un bon bout de temps. Contrairement au sol, ils étaient lumineux, scintillants comme des étoiles. Ils semblaient m'appeler vers eux. J'accélérai le pas.

A chaque fois, j'avais l'impression de retomber de plus en plus lourdement, comme si un poids s'ajoutait au fur et à mesure que j'avançais. Je m'ébrouai pour essayer de faire disparaître ce malaise, mais rien n'y faisait. Mais je ne pouvais pas m'arrêter ou même reculer. En face de moi, je savais qui étaient ces chats. ET pourquoi ils n'avaient pas grandis depuis. Il s'agissait de ma famille, de mon frère et ma soeur. Pire encore, je les avais mené moi même à la mort, lorsque nous étions apprentis. Ce poids que je ressentais n'était d'autre que ma culpabilité, enfouie dans mon coeur depuis tant de lunes. J'accélérai encore.

J'arrivais presque à courir, avec une démarche pataude. Ils étaient si près de moi... et si loin à la fois. J'essayai d'avancer vers eux, pour m'excuser encore, discuter ne serait-ce qu'un moment... Mais ils se retournèrent devant moi, comme s'ils ne me voyaient plus. Ils commencèrent à partir. La scène s'enfoncèrent dans la mélasse. Je m'enfonçai dans le noir le plus complet tandis que l'image de ma famille partir sans me voir disparaissait peu à peu. Dans un ultime espoir, j'essayai de les rattraper dans une course folle mais le que je portai était bien trop lourd pour que je puisse le supporter et je m'affalai par terre, ne pouvant plus bouger.

-Nuage de Cendres ! Nuage de Fleur ! Attendez moi !

Même ma voix se perdit dans le vent. Je hurlai mais l'image continuait de disparaître. J'entendis une seule phrase, venant de la douce voix de ma soeur, avant que les ténèbres m'emportent pour de bon.

-Fais gaffe à ce que tu es, le danger que tu représente et ce qu'il peut faire à ceux que tu aimes...


La porte du rêve se rompit, je me réveillai en sursaut dans un hurlement.

Je transpirai à grosses gouttes, allongée dans ma tanière. J'étais seule, dans les ténèbres apaisantes de la nuit, contrairement à celles de mon rêve. Je détestai ça. Je voyai souvent ma famille décédée dans mes rêves, pour me conseiller. Ils étaient les messagers du Clan des Etoiles pour moi. Mais ils avaient la fâcheuse habitude de venir me voir aussi lors de mes cauchemars. Je ne savais donc pas si ce rêve était un message ou non. J'espérai que non. Rien que la dernière phrase de ma soeur me fit encore frissonner de terreur.

Je m'ébrouai et m'assit en faisant une légère toilette pour supprimer ces dernières brides de cauchemar mais je savais bien que je n'allais pas réussir à me rendormir. Je jetai un oeil dehors. Il faisait encore nuit noire. Soit ! Au lieu de réveiller tout le monde, je décidai de faire un tour dehors, histoire de m'aérer et de me changer les idées. Et qui sait ? Pourquoi pas attraper une chouette pendant qu'on y est ? Sur ces pensées, je sortai de ma tanière, à pas feutrés.

Je passai devant la sentinelle, qui ne fut pas surprise de me voir sortir. J'avais l'habitude, dès qu'un rêve m'empêchait de finir ma nuit, de sortir faire un tour. Ca me permettait d'y réfléchir, de voir sa réelle portée, et de m'en remettre lorsqu'il s'agissait d'un cauchemar. Des fois même, je trouvai une solution à ce problème. Mais cette fois-ci, j'avais surtout besoin de prendre l'air.

Une fois dehors, je me dirigeai vers les hauts plateaux. Cette zone était ma préférée, car je pouvais y courir de longues distances sans me soucier de rien, allant à la même vitesse que le vent. Je pris le temps de humer l'air pour ne sentir que quelques proies nocturnes qui se baladaient sous la lune. J'entendais des bruissements d'ailes, surement une chauve-souris ou une chouette. Rien qui ne pourrait me perturber. Je levai la tête. Le ciel était si clair mais si beau. Je pouvais voir la Toison Argentée comme jamais. Ce groupe d'étoiles, est-ce ma soeur ? Mon frère ? Je n'en savais rien. Mais je savais qu'ils étaient là haut, en héros pour m'avoir sauvé. Quelque part, ils avaient sauvé le clan en sauvant leur futur chef. Le serais je été s'ils avaient été là ? A vrai dire, je ne m'étais jamais posé la question. Je me mis à courir.

J'allongeai de plus en plus mes foulées pour arriver à être plus rapide que le vent. Je savais cet exploit impossible mais qui ne tente rien n'a rien. Le froid de la nuit ne m'atteignait déjà plus. IL n'y avait plus que moi, et l'herbe qui accueillait mes pattes. Pourquoi avais je été la seule survivante d'entre nous trois ? Pourquoi avait-il fallu qu'on aille là bas ? Pourquoi un monstre à ce moment là ? Pourquoi un chien ? Pourquoi tout cela contre trois apprentis qui voulaient faire leurs preuves ? Je ne comprendrais jamais pourquoi autant de malchance nous était tombé dessus et pourquoi ma famille avait du être emporté par ces événements. Je ne le comprendrais surement jamais. Le destin pouvait être si capricieux. J'accélérai encore.

Je repassai souvent ce jour-là dans mon esprit, pour ne plus recommencer. Mon fils pourrait faire aussi faire une telle bêtise et que ferais je si cela arrive ? Bien qu'il était chaton unique, il pourrait entraîner ses camarades. Je ne lui avais jamais conté cette histoire et j'en avais peur. Qu'en penserait-il ? Il y avait tant de choses qui pouvait lui arriver, ou même à notre clan que j'essayai de veiller et de tout prévoir. Cela ne suffisait pas pour éviter des catastrophes. Quelle serait la prochaine ? Je ne pouvais m'empêcher de la redouter et de voir une autre vie s'éteindre. Je virai sur la gauche pour courir encore plus vite.

Lorsqu'on m'avait nommé chef, je ne pensai pas avoir tant de responsabilités à gérer, tant de choses à penser ou à redouter. Tant de choses à prévoir ou à décider. N'importe qui ne pourrait le supporter. Je me demandais des fois si j'avais bien choisi mon lieutenant, si jamais il doit me remplacer, si ma mort est plus proche que je ne le pensai. Je commençai à être bien éloignée du territoire. Je voulus bifurquer mais une odeur vient me chatouiller les narines, celle de quelqu'un qui ne devait pas être là. Je m'arrêtai net.

Je levai le museau pour humer l'air. Je sentais l'horrible odeur du clan du Chaos. Mais que faisait-il là celui là ? Il était au courant pour les territoire non ? Des ennuis en perspective mais je devais régler ça. S'ils étaient trop nombreux, il suffirait de chercher de l'aide. Mais l'odeur était trop peu importante pour qu'il y ait une patrouille. Je me dirigeai vers la provenance de cette odeur, tout aussi discrètement que lors d'une partie de chasse. J'avançai pas à pas, doucement.

Il y avait un chat, un seul. Je ne savais pas ce qu'il faisait là mais je devais donc l'arrêter. Je m'approchai encore pour me stopper, en furie. Devant moi, il ne s'agissait pas de n'importe quel guerrier du clan du Chaos, mais bien d'un seul membre précis. Le chef. Echo Etoilée était devant moi, et se baladait sans interdit, comme si cette terre était la sienne. Me provoquait-elle ? Je n'en savais rien mais mon échine s'était hérissé de fureur. Comment pouvait-elle être là ? Sans plus attendre, je bondis devant elle, les crocs dehors, les griffes sorties, prête à en découdre s'il le faut.

-Tiens tiens... J'ai de la visite sur MON territoire on dirait... Tu connais très bien les règles, Echo Etoilée, tu n'as rien à faire là. Alors je te prie de partir ou ça va mal aller pour toi, et tu le sais.

Je me pouvais m'empêcher de cracher. Je ne l'appréciais pas vraiment, comme son clan qui était venu là pour perturber notre équilibre. Et je détestais ceux qui ne respectent pas les règles, comme je l'ai fait petite et que j'ai amèrement regretté. Mais je détestai surtout les ennemis de mon clan et ceux qui allaient le mettre à mal. Comme cette chatte qui venait sur notre territoire pour je ne sais quel raison. Si je suis un danger comme dit ma soeur, alors c'est bien pour mes ennemis. Et puisqu'elle en était une...

[HRP : Voilà, si ca ne convient pas, dis le ^^ et désolée du retard]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une balade ou une bataille noctune ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Balade au pays Basque
» La bataille du désert. (WW II)
» LA BATAILLE D'ATLANTIQUE
» La bataille de l'atlantique (WWII)
» La Bataille des 10 mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Corbeille des RPs-