Après le drame de l'Assemblée sanglante, la vie reprend son cours...normalement ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une Assemblée a lieu en ce moment même, ouverte à tous. Venez nombreux pour participer ! Cependant, n'oubliez pas, les postes sont limités à 40 lignes pour ce topic.
Vous pouvez maintenant participer à de petites quêtes regroupées ici . Venez changer vos Rps !
Vous pouvez aller poster sur ce sujet pour y mettre vos suggestions ou idées pour faire remonter le forum, et tout ce qui vous passe par la tête. Ensemble, faisons bouger les choses !
Nous avons une nouvelle Staffienne, Ombre d'Argent ! Elle est de retour dans le Staff en tant que Modette, alors c'est super !

Partagez | .
 

 Mort d'une apprentie, perte d'une guérisseuse, nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile Argentée
Admine Ombry la Fan du Chirurgien | Mentor RPG | Chef du Clan Theta

avatar

Féminin
Nombre de messages : 371
Age : 23
PUF/Surnom : Silver ou Ombry
Rang Cours RPG : Lieutenante.
Amour : Aucun.
Autre(s) Compte(s) : Aucun.
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 18/11/2012

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: Aucun

But/Projet
:

MessageSujet: Mort d'une apprentie, perte d'une guérisseuse, nouvelle vie   18/11/2012, 22:52

Mort d'une apprentie, un destin révélé...

Le soir tombe doucement sur le camp tandis que nous rentrons auprès de nos parents. Enfin, les autres. Moi je vais dans mon coin, je me toilette un peu, je rouspète pour la forme et je m’allonge dans mon lit de mousse. Très vite, le sommeil me gagne et je finis par sombrer complétement.

~ ~ ~


Je cours dans la forêt. Je suis contente, pour une fois ma patte ne me fait pas souffrir. Je peux enfin profiter de la vie, je me dis. Et puis, je m’arrête essouffler. Regardant autour de moi, je repends mon souffle doucement. J’observe les lieux. Je ne connais pas l’endroit, je ne suis encore jamais venue ici. Pourtant, il me semble familier. Une drôle d’impression. Je me sens pourtant en sécurité, donc je ne m’inquiète pas. Soudain, les buissons bougent derrière moi. Je me fige sur place. Un renard ? Un autre chat ? Un blaireau ? Je me mets à trembler à l’idée de me retrouver face à l’un de ses monstres noirs et blanc. Je me jette donc rapidement sur le sol, en espérant passer inaperçu.

Mais je n’ai pas à avoir peur. C’est bien un félin qui arrive tranquillement. Je renifle l’air, je reconnais l’odeur de mon clan. Ainsi qu’un léger fumet caractéristique. C’est Nuage d’Ombre ! Je lâche un soupir de soulagement en reconnaissant ma meilleure amie. Mais que fait l’apprentie guérisseuse dehors à cette heure ? De plus il me semblait que Bulle Eternelle lui avait interdit de sortir, à cause de la menace qui plane sur la forêt. Mais bon, je suis moi-même dehors alors je vais pas jouer au grand et la réprimander. C’est plutôt son rôle en tant qu’ainée. Mais bon, je sais que c’est pas son genre.

Je me relève péniblement, ma patte me fait de nouveau sentir qu’elle est là et tordue. Après avoir secoué un peu mon plage pour chasser la poussière, je me lance à la poursuite de Nuage d’Ombre qui a continué son chemin sans s’arrêter.

« -Eh Nuage d’Ombre ! Attend moi un peu ! »

Mais elle ne semble pas m’avoir entendu. Donc je dois courir pour la rattraper. C’est bizarre, mais je n’en tiens pas compte. Je ne veux pas rester toute seule, ma seule préoccupation est donc de rejoindre ma camarade de clan. Celle-ci a beau marché à un rythme de ballade, impossible pour moi de la rattraper. J’ai beau forcé sur mes pattes, rien n’y fait. Et puis au prix d’un grand effort, j’arrive soudainement à son côté. Elle s’est arrêtée de marcher et ramasse des herbes maintenant. D’après ce que je vois, c’est des graines de pavots et de la camomille. Ainsi donc c’est pour ça qu’elle est sortie en cachette ? Pour refaire la réserve ?

« -Nuage d’Ombre, tu sais que Bulle Eternelle va as être contente quand tu vas rentrer. »

Aucune réaction. A croire qu’elle m’ignore. Ça me vexe un peu, je n’aime pas qu’on se fiche de moi comme ça. Mais ce n’est pas dans les habitudes de Nuage d’Ombre, ce qui m’inquiète. Doucement, je veux poser le bout de la queue sur son épaule, et même temps que je l’appelle une nouvelle fois calmement. Mais contre toute attente, impossible de la toucher. Ce n’est pas comme si je passais au travers, mais je n’arrive même pas à l’approcher en fait. Je reste donc à côté, en essayant de comprendre. Nuage d’Ombre continue de ramasser des herbes. Elle a l’air si heureuse. Ça ne fait pas de doute, elle est faite pour devenir guérisseuse.

Un frisson me parcourt soudainement le dos, il remonte le long de ma colonne vertébrale. Je me retourne doucement, gelée. En face de moi, venant des buissons, un monstre avance vers nous. Un monstre que je n’ai encore jamais vu, juste entendu parler. Un monstre qui terrorisé tous les chats, tous les clans. Un monstre avec des dents pointues et visiblement tranchantes. Un monstre qui bave et dont les yeux sont pleins d’une haine sans limite. Un chien.

Automatiquement, je me mets à faire le gros dos. Je feule de peur, de rage. Je crie à Nuage d’Ombre de s’enfuir, de courir, de se sauver. Mais comme toute à l’heure, elle ne m’entend pas, elle ne réagit pas à mes hurlements. Le chien, silencieux malgré sa stature, continue d’avancer vers mon amie. Je reste sans voix au final, devant le spectacle qui m’attend. Soudain, le chien grogne dangereusement. L’apprentie-guérisseuse se retourne vivement et écarquille les yeux devant le monstre si proche d’elle. Je retrouve la voix juste pour lui dire une nouvelle fois de s’enfuir au loin.

Et cette fois, comparée aux autres, elle m’entend. Elle tourne la tête vers moi, me couvrant de son regard vairon. A ce même instant, le chien bondit sauvagement. Le temps semble alors ralentir sous mes yeux. Je vois Nuage d’Ombre, la tête haute, le torse bombé. Elle est fière dans cette posture. Son regard se tourne un instant vers les cieux. Le chien continue sa course dans les airs, se rapprochant toujours plus. Je reste bouche bée, quand la chatte se retourne vers moi et qu’elle se met à me parler.

« -Petit Argent, je suis désolée que tu doive vivre cela. Mais il semblerait que le Clan des Etoiles est décidé qu’il était l’heure pour moi de le rejoindre dans les cieux pour veiller sur les Clans. Puisque tu es là pour mes dernières paroles, je suppose que tu es ma remplaçante. Je sais que tu tiendras le rôle de guérisseuse très sérieusement. J’ai foi en toi, je crois en toi. Je resterais toujours en contact, je ne vous abandonne pas. Je suis contente que ce soit toi qui prennes ma place, tu le mérite. »

Ses paroles ont l’effet d’un coup de patte dans mon estomac. Je me sens très mal, je tremble de tous mes membres. Mais je ne peux pas quitter son regard, il m’hypnotise. Et puis, alors que le sens des mots pénètre mon esprit, je sens un nouveau sentiment naitre dans mon corps. La révolte, le sentiment d’injustice. Je me surprends moi-même quand je me mets à hurler, non plus pour la prévenir, mais pour déverser ma colère sur Nuage d’Ombre.

« -Tu ne peux pas nous quitter ! Ta place est auprès de Bulle Eternelle ! Tu n’as pas le droit de partir comme ça et ILS n’ont pas le droit de te faire ça après tout ce que tu as fait pour le clan ! Bulle Eternelle va être détruite ! Non je refuse !

-Je compte sur toi pour protéger le clan mieux que moi. Veille bien sur eux. Et surtout sur Bulle Eternelle. Elle aura besoin de ton soutient. A bientôt Petit Argent. »


A ce moment-là, le temps reprend son cours et le chien bouscule violemment Nuage d’Ombre. Je ferme les yeux très forts et baisse la tête. Je tremble de plus en plus et me sens défaillir. Les bruits de mastication qui me parviennent me révoltent. Et plus que tout, ce qui me marque est le sourire sur le visage de mon amie juste avant de se faire percuter. Devant l’horreur de la situation, je ne peux m’empêcher d'hurler ma douleur.


~ ~ ~


Je me réveille en sursaut, la fourrure collée au corps. Des larmes salées coulent en grands nombres sur mes joues, mais je m’en fiche. Les Reines ronchonnent et les petits crient parce que mes hurlements les ont réveillés. J’entends le camp qui s’agite. Mais je ne pense qu’à une chose. Je sors en trombe de la pouponnière et cours comme une folle jusqu’à l’antre de la guérisseuse. C’était juste un rêve. Un cauchemar. Je me répète cette rengaine dans la tête tout le long de la traversée su camp.

Je déboule finalement dans l’antre de Bulle Eternelle et cherche Nuage d’Ombre. Mais je ne la vois pas. Dans un coin de mon esprit je me demande si la guérisseuse a aussi eu ce cauchemar. Sans attendre de le savoir, je me jette contre elle et me blottie contre sa fourrure tout en pleurant, car je sais. Entre deux sanglots, je lâche quelques mots qui vont tout changer…

« -Nuage d’Ombre … E-Elle….Elle est morte ! »



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-story-about.forumactif.org/
Etoile Argentée
Admine Ombry la Fan du Chirurgien | Mentor RPG | Chef du Clan Theta

avatar

Féminin
Nombre de messages : 371
Age : 23
PUF/Surnom : Silver ou Ombry
Rang Cours RPG : Lieutenante.
Amour : Aucun.
Autre(s) Compte(s) : Aucun.
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 18/11/2012

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: Aucun

But/Projet
:

MessageSujet: Re: Mort d'une apprentie, perte d'une guérisseuse, nouvelle vie   3/2/2013, 20:12

Perte d'une Guérisseuse, nouvelle vie...

C’était il y a 5 lunes. Par une nuit atroce, le Clan de l’Ombre a été ébranlé par une dure réalité. Il a perdu un de ses membres, une personnalité de ce qui le définit. Il a perdu une âme, une amie précieuse. Il a perdu une guérisseuse promise à un grand avenir pourtant. Pourtant. Le Clan des Etoiles a finalement décidé de la prendre. De l’arracher violement à sa famille, brisant plus d’un chat. Cette mort tragique a surtout bouleversé deux destins. Deux vies ont été à jamais changé, pour le meilleur et le pire…

~~~


Dans sa tanière désormais si vide, Bulle Eternelle tente de continuer sa vie, son travail, sa voix. Mais c’est tellement difficile pour elle. La chatte n’a plus le cœur à l’ouvrage. Elle n’est pas si âgée et pourtant elle sent bien qu’elle arrive au bout de sa vie. Elle a perdu tellement en une nuit. Sa volonté s’est envolée, son cœur s’est brisé. Et malgré le soutien de son clan, sa famille, et une nouvelle apprentie très douée, la pauvre a perdu son âme de guérisseuse. Chacun des membres de l’Ombre l’a bien remarqué. Depuis la mort de Nuage d’Ombre, Bulle Eternelle n’y met plus de son cœur à l’ouvrage. Elle commet des erreurs, oublie beaucoup de chose. Sa nouvelle apprentie fait tout son possible pour ne rien laisser paraitre, mais la situation a atteint un point critique. Hier encore, elle a failli causer la mort de son patient en confondant deux plantes. Cela ne lui était jamais arrivé avant.

Valse Etoilée a tenté de l’aider de son mieux. Goutte de Pluie également. La Chef et la Lieutenante ont tout fait pour soulager la peine et le chagrin de la Guérisseuse, et soutenir le travail de l’apprentie nouvellement nommée. Mais rien à faire. Malgré bien des prises de bec avec son apprentie, Bulle Eternelle sait bien que jamais plus elle ne sera celle qu’elle avait été. Sa joie de vivre est morte en même temps que Nuage d’Ombre. Sa vie s’est terminée en même temps que la sienne. Elle aurait dû mourir à la place de son apprentie. C’était son devoir de la former, mais aussi de la protéger ! La pauvre chatte s’en voulait terriblement. Cependant elle n’avait jamais eu le courage de mettre fin à ses jours, pas encore. Pour faire honneur à sa défunte apprentie, elle avait continué à jouer son rôle de guérisseuse pour le clan et avait tenté de former une nouvelle apprentie. Avec les soutiens des autres guérisseurs et du clan des Etoiles durant son sommeil, la petite s’en sortait admirablement bien.

Maintenant, 5 lunes plus tard, Bulle Eternelle en a désormais assez. La comédie ne peut plus durer. Ce semblant de vie ne lui convient plus, c’est insupportable. Savoir qu’elle ne sert plus son clan comme avant est déjà dur, savoir que son apprentie est morte aussi, mais en plus en ce moment, les membres du clan commencent à parler sur son dos. Pas plus tard qu’hier, elle a dû intervenir dans une dispute entre son apprentie et un apprenti guerrier. Quand elle avait demandé à la petite la raison de cet accrochage, elle lui avait répondu que c’était de sa faute. La guérisseuse a encore assez de jugeote pour deviner de quoi il est question. Sa décision est prise. De toute façon, cela fait 5 longues lunes qu’elle n’attend que ça. Bulle Eternelle se dirige donc vers l’antre de Valse Etoilée la tête et la queue basse…

Pendant ce temps, une jeune novice rentre dans le camp de l’Ombre la gueule pleine d’herbe. Il s’agit de Nuage d’Argent, l’apprentie guérisseuse. En clopinant doucement, elle regagne l’antre de son mentor, sans la trouver. Tout en rangeant les plantes et la caverne, la jeunette ne peut que remercier les Etoiles d’avoir éloigné Bulle Eternelle avant son retour. C’est de plus en plus difficile pour la petite de vivre comme ça. Chaque jour c’est la même rengaine. En se levant, elle trouve la guérisseuse pelotonnée dans sa litière, presque sans vie. Une bonne partie de la matinée passe sans qu’elle ne bouge et Nuage d’Argent doit s’occuper de remplir la réserve, des malades si il y en a et également de faire le tour du camp. Quand enfin Bulle Eternelle trouve le courage de se lever, c’est pour se présentée mal lécher, le pelage en bataille, les yeux fuyant et rouge la plus part du temps. Son regard sans vie inquiète beaucoup de monde. Mais depuis 2 lunes, Nuage d’Argent a cessé de se battre contre le chagrin de la guérisseuse. Elle avait été tout autant touchée de la mort de Nuage d’Ombre, en plus elle l’avait vu de ses propres yeux. Mais malgré le soutien du clan tout entier, Bulle Eternelle ne montrait aucun signe d’amélioration. Son état empirait même. La novice devait souvent réparer les erreurs de son mentor.

Au plus profond d’elle-même, Nuage d’Argent sait que tout cela va bientôt se terminer. La guérisseuse ne fait presque plus rien depuis quelques temps et son moral n’a jamais été aussi bas. Il ne fait aucun doute que sa retraite est proche. La novice n’apprend plus rien avec la guérisseuse et c’est à elle de surveiller ce que fait son mentor. De plus dans moins d’une lune, elle aura l’âge de devenir guérisseuse à son tour. Mais Nuage d’Argent aurait voulu avoir le soutien de l’ancienne chatte pour commencer sa voix, elle avait peur de faire des erreurs. Et malheureusement, elle n’aurait pas la chance d’avoir une experte avec elle pour l’aider et la conseiller. Ça ne fait aucun doute que dès que la novice sera promue guérisseuse, Bulle Eternelle ira finir sa vie chez les anciens.

Un bruit fait sursauté la féline, qui soudain se retourne. En face d’elle se tient Bulle Eternelle, plus triste que jamais. Elle est éteinte, ça ne fait aucun doute. En serrant les dents, Nuage d’Argent salut d’un signe de tête son mentor. Même si elle comprend parfaitement le chagrin de la chatte, elle ne peut s’empêcher de lui en vouloir pour se laisser ainsi aller. Mais là, quelque chose cloche. L’appel de Valse Etoilée résonne dans tout le camp. Les chats de l’Ombre doivent se rassembler pour un grand évènement. Sans un mot, Bulle Eternelle fait demi-tour pour rejoindre les autres. Nuage d’Argent reste un instant sans comprendre. Ce qu’elle vient de voir, c’est bien une larme perlée aux yeux de la guérisseuse. Puis elle avance pour affronter son destin…

~~~


D’une démarche peu assurée, tu avances jusque devant la foule aux côtés de Bulle Eternelle. Valse Etoilée et Goutte de Pluie sont toutes les deux sur le rocher, prêtes à annoncer cette si grande nouvelle. Tu n’as pas encore idée de ce dont il s’agit, mais tu sens bien que cela va bouleverser tout le clan d’une manière ou d’une autre. Le cœur battant, tu attends sans sourciller. A droite, Bulle Eternelle regarde dans le vide, toujours immobile et silencieuse. Enfin la chef se lève et demande le silence avant de s’exclamer d’une voix portante, où pointe la tristesse.

« -Cher membres du clan de l’Ombre ! Si nous vous avons demandé de vous rassembler en ce jour, c’est pour plusieurs raisons importantes. Tout d’abord, nous félicitons Nuage d’Argent, qui fête aujourd’hui sa douzième lunes. Félicitation à toi ! »


La foule de chat s’exclame d’une seule voix pour te souhaiter un joyeux anniversaire. Tu te mets soudain à sourire, tu avais oublié que c’était aujourd’hui. Cela te touche beaucoup, de voir que les autres s’en souviennent et qu’ils t’ont bien accepté malgré ton arrivée en retard dans le clan. Mais ce n’est pas fini. Valse Etoilée a encore d’autres informations à faire parvenir à son clan. D’un ronronnement, elle ramène le calme sur la foule. Bulle Eternelle n’a toujours pas bougé.

« -Oui, félicitation. Et avec cette douzième lune, tu es maintenant assez grande et entrainée pour devenir ce pourquoi tu te formes. Après une longue discussion avec Bulle Eternelle, nous avons décidé de te nommer aujourd’hui Guérisseuse du Clan de l’Ombre. Bulle Eternelle, affirmes-tu devant le clan de nos ancêtres que Nuage d’Argent a maintenant le niveau et la pratique requis pour prendre pleinement son rôle dans le clan ?
-Oui.
-Bien. J’en appelle au Clan des Etoiles. Que nos ancêtres se penchent sur cette apprentie. Elle a démontré au cours de son apprentissage qu’elle méritait de devenir Guérisseuse. Nuage d’Argent, à partir de maintenant tu te nommeras Ombre d’Argent. »

C’est avec la voix tremblotante que la Chef a soufflé ton nouveau nom. Tu sais très bien pourquoi. Ce nom, c’est un hommage à Nuage d’Ombre, celle qui aurait dû avoir cette cérémonie, et non toi. Les yeux pleins de larmes, tu vies le reste de ce moment de loin, comme déconnectée. Tu entends le grondement de la foule, de ton clan qui hurle ton nouveau nom. Mais au fond, tu n’es pas si ravie que ça. A cause d’un petit mot. Un simple mot. La. Maintenant, tu es LA Guérisseuse de l’Ombre. Et Bulle Eternelle ?

« -S’il vous plait. J’ai une dernière annonce à vous faire. Maintenant que Ombre d’Argent est Guérisseuse de notre clan, Bulle Eternelle a décidé de prendre du repos. Après ces nombreuses lunes à nos côtés en tant que guérisseuse, elle va continuer sa vie avec nos Anciens. Je vous remercie de votre attention. »


Et voilà. La nouvelle est tombée. Tu es seule maintenant, pour assurer la survie du clan contre les maladies. Seule pour communiquer avec les ancêtres. Seule pour conseiller. Bulle Eternelle, n’est plus éternelle. D’ailleurs, elle a profité de l’annonce de Valse Etoilée pour filer en douce dans l’antre des Anciens. Toi, tu restes avec les membres de ton clan, le regard plein de larmes mais brillant d’une nouvelle résolution. A partir de maintenant, tu dois prendre soin de chacun d’eux. Maintenant tu es comme leur mère, comme Bulle Eternelle avant toi. Maintenant, c’est à toi de t’occuper de Bulle Eternelle, car c’est ce qu’aurai voulue Nuage d’Ombre. Maintenant, tu es Ombre d’Argent la Guérisseuse de l’Ombre.



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-story-about.forumactif.org/
Bulle Éternelle
VIP à jamais dans nos coeurs ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 18
PUF/Surnom : Candies. Mais donne-moi ce que tu veux !
Rang Cours RPG : Vétéran.
Amour : Mon clan.
Autre(s) Compte(s) : Panda Nuageux.
Avertissements :
0 / 30 / 3

Date d'inscription : 15/01/2012

Profil du/des Minous

Affinités
:

Mentor/Apprenti
: Not any more..

But/Projet
:

MessageSujet: Re: Mort d'une apprentie, perte d'une guérisseuse, nouvelle vie   6/2/2013, 19:03

« Celui qui ne pleure pas la perte d'un proche n'existe pas vraiment. »


La mort. Personne ne devrait la craindre, personne ne devrait la repousser. Elle arrive, un jour ou l'autre. Elle vous prend dans ses bras et vous serre tellement fort que vous disparaissez avec elle. Laisser des traces, ne pas en laisser. Ce n'est plus de votre ressort. C'est aux vivants, aux êtres que vous laissez derrière vous de décider si votre existence a laissé une empreinte. C'est à eux de décider si votre vie en a valu la peine. Et croyez-moi, il est préférable de ne pas avoir laissé de traces. Il est préférable d'avoir été oublié, de ne pas faire souffrir ceux qu'on a laissés. Ils pleurent, ils hurlent, ils creusent. Ils repensent à vous avec comme seule question « Pourquoi ? ». Tant de questions qui restent en suspens, tant de douleur qui ne sera jamais réparée. Les souvenirs défilent, le temps passe, les sensations s'estompent et les visions se brouillent. La vie reprend, la Terre continue de tourner sur elle-même, les saisons tournent en boucle comme si la mort n'avait jamais frappé. Des personnes sont détruites et d'autres continuent de sourire, ou tout simplement de vivre. L'engrenage de la vie tourne, encore et encore, jusqu'à que la lumière vienne nous accueillir. Enfin.
La nuit avait plongé le campement dans une obscurité totale. Elle en était presque sinistre. Tout signe de vie semblait avoir disparu, comme si personne ne voulait s'aventurer dans cet endroit. Aucune odeur n'arrivait à imprégner l'air, même la douce odeur de la verdure ne parvenait pas à franchir ce mur invisible qui encerclait le petit endroit. La brise faisait virevolter mes poils, mais le froid ne traversait même pas un centimètre. Il était trop éteint, trop mou.. trop effrayé par la réaction des chats qui pouvaient se réveiller frigorifiés. Le clan de l'Ombre. Un clan fortement réputé pour son mystère et son insociabilité. Au final, c'était peut-être vrai. Le froid ne parvenait pas à atteindre les félins puisqu'ils avaient déjà un coeur glacé, protégé par un mur de pierres - ou de béton. La douce odeur de la verdure ne se risquait pas à percer le mur par peur d'être repoussée par celle des marécages. Ces derniers étaient l’emblème du clan, mais seuls des chats stupides auraient accepté de dormir si près. J'ouvris les yeux, réveillée par l'ambiance pesante. J'observai le clan à demi, depuis ma tanière, je ne voyais pas tout. Ces félins me répugnaient pour la première fois. J'étais énervée, écoeurée et anéantie. Et je n'avais aucune raison particulière pour ressentir tout cela. C'est fou comme la vie est emplie de signes étranges. Des petites préventions qui te préviennent d'un évènement à venir. Certains les repèrent, ils peuvent éviter l'inévitable. D'autres, la plupart, n'y prêtent aucune attention et finissent par se retrouver détruits parce qu'ils n'ont pas su écouter les bruits de la nature. Je grimaçai. Foutus signes. J'avais beau être guérisseuse, ils ne m'avaient jamais aidée jusque là. Alors je ne prêtais attention qu'à mes rêves... et encore. Je plissai les yeux, fixant la litière vide de mon apprentie. Elle était partie, si tard. Un signe que je décidai d'écouter. Je tenais beaucoup trop à elle pour ne pas prêter attention à sa litière vide. Je me levai, sans grande conviction. Peut-être que je couvais quelque chose, je n'avais envie de rien. Je n'avais envie de rien faire. Je baillai et me dirigeai lentement vers la sortie du camp. Heureusement que nous étions dotés d'une vision nocturne. Traverser la clairière me faisait frissonner. Je comprenais pourquoi personne ne voulait se mélanger à nous aux assemblées. Nous étions beaucoup trop renfermés.
Une patte dans la forêt. Une seule en dehors du camp. Juste un flash, une fraction de seconde qui pourrait arrêter le coeur d'un ancien. Je cessai de respirer durant quelques secondes. Ma vision se brouilla et je vacillai lentement de gauche à droite. Ma queue m'aida à me relever et je distinguai de nouveau l'étendue de la forêt. Je repris ma respiration désormais saccadée. It wasn't a sign. Just a nightmare. Je poussai un long soupire et me dirigeai, peu rassurée, vers les alentours du camp. Why hadn't you stay with me ? J'étais inquiète et effrayée. Puis soudain, un aboiement. Un seul. A peine inaudible, mais suffisant pour percer le silence de la nuit. Puis le silence. Et rien d'autre. Le vent ne souffle plus, les brindilles ne craquent plus. Même mon souffle semble bien trop loin pour être entendu. Je cours. Mes pattes frôlent à peine le sol. Je pourrais presque voler. Je m'arrête. Je ferme les yeux et je les ouvre, espérant avoir chassé cette scène de ma tête et me retrouver dans ma tanière, fixant Nuage d'Ombre qui dormait paisiblement. Mais j'avais beau le faire une dizaine de fois, j'étais bel et bien dans la forêt. Nuage d'Ombre ne dormait pas. Elle ne dormait plus. Elle n'était juste plus là. Son échine ne se relevait pas. Ses yeux ne brillaient pas. Je refusai d'avancer. Je refusai de croire que le corps allongé devant moi était celui de mon apprentie. Alors je fis demi-tour sans réellement savoir pourquoi. Je courus à travers le bois, manquant de trébucher à plusieurs reprises. It was just a nightmare. Je traversai le camp sous les rayons de lune qui continuaient de briller. Comment pouvait-elle être si belle alors qu'une vie s'était éteinte ? Comment la terre pouvait-elle continuer son tour interminable autour du soleil ? Comment les félins pouvaient-ils dormir si paisiblement ? Je me pelotonnai dans ma tanière et tentai de fermer les yeux, pleurant toutes les larmes de mon corps. It was just a nightmare..

Le matin arriva bien vite. J'étais restée dans cette position tout le reste de la nuit. Je n'avais pas dormi. J'avais juste espéré entendre la voix de mon apprentie me demandant de partir à l'entraînement, avide de savoir. Mais je savais que plus jamais je n'entendrais cette voix. Plus jamais je n'entendrais cette voix me dicter des remèdes. Et par dessus tout, plus jamais je n'entendrais la voix d'une personne qui m'avait été chère. J'observai le camp. Personne ne se doutait de la mort de l'apprentie-guérisseuse. J'avais laissé son corps dans la forêt, telle une lâche. Je me réprimandai intérieurement, je m'écoeurai. Je devais la protéger. C'était mon devoir. Je bouillonnai de rage. J'étais stupide. Je n'étais bonne à rien à part compter des plantes. Comment pouvais-je continuer à sauver des vies alors que je n'avais pas pu sauver celle qui me tenait le plus à coeur ? Je vis un chaton s'avancer vers-moi en courant. Petit Argent, la meilleure amie de Nuage d'Ombre. Comment lui annoncer que j'avais tuée sa meilleure amie ? Mais je n'avais pas besoin de le lui dire. She's the future. Elle se blottit contre moi, murmurant quelques mots qui résonnaient dans ma tête, encore et encore.


« Nuage d’Ombre... E-Elle.. Elle est morte ! »

- - -

En cinq lunes, je n'aurais pas été capable de dire tout ce qui s'était passé. Nuage d'Ombre avait été veillée et correctement enterrée. Petit Argent était devenue mon apprentie. Puis c'était un grand trou noir. Ma vie s'était arrêtée. Mon âme était partie, s'était égarée dans une forêt de souvenirs. J'avais perdu une amie, une apprentie. Mais j'avais aussi perdu les soirées à discuter avec elle. Les soirées à s'entraîner. J'avais perdu les disputes qui se finissaient en câlins. Les entraînements qui se finissaient en courses. J'avais tout perdu. Et même si j'avais réussi à me reconstruire après la disparition de ma famille, plus jamais je n'arriverais à retrouver ma joie de vivre. Mon coeur s'était glacé et mon sourire s'était figé. Mes traits devenaient tirés. Mes mots ne sortaient que rarement de ma bouche. Je n'avais plus la force de servir mon clan. Entraîner une nouvelle apprentie était bien trop difficile. Chaque geste me rappelait Nuage d'Ombre. Chaque mot me faisait souffrir. Recommencer l'apprentissage des plantes. Reproduire le désastreux entraînement à la chasse et au combat. My love, my life, my heart. Everything was gone. J'essayai tant bien que mal de rendre hommage à ma défunte apprentie, mais je ne pouvais plus. Le flash que j'avais eu en cette nuit horrible me revenait sans cesse. Mes cris réveillaient le clan entier la nuit. Mes pleurs inquiétaient les félins. Et mes erreurs dégradaient les miens. Nuage d'Argent était une bien meilleure guérisseuse que moi alors qu'elle ne connaissait que la moitié des plantes. Elle réparait mes erreurs et s'occupait des malades qui n'avaient plus la force d'affronter mon regard sans vie. Les chatons avaient peur de moi. Les chats commençaient à se poser des questions. Ou plutôt une question. « Jusqu'à quand tiendra-t-elle ? » Mais aujourd'hui, je n'en pouvais plus. Encore un cauchemar. Encore une erreur. C'était trop. C'était la goutte qui faisait déborder le vase. Je fermai les yeux, implorant Nuage d'Ombre de m'aider une dernière fois. Je me dirigeait lentement vers l'antre de Valse Étoilée. I couldn't leave without a goodbye. J'entrai dans son antre et vis bien son sourire forcé. Mes erreurs devaient être rapportées et elle non plus, ne pouvait pas toujours réparer ces dernières. Je lui fis un bref signe de tête et m'assis, posément. Elle comprit aussitôt. Elle fut soulagée. I understand, don't worry. Mais les mots sont toujours d'une grande utilité. Je pris une grande bouffée d'air, ravalant toute la tristesse qui se manifestait.

« C'est l'heure de laisser ma place, je suppose. Nuage d'Argent est une très bonne apprentie et, malgré son jeune âge, elle fera une très bonne guérisseuse. Je suis désolée pour mes erreurs. Je ne peux plus exercer ma voie ainsi. Je ne veux pas laisser une mauvaise image de moi au clan. Je me retire chez les anciens. Après tout, je suis presque devenue comme eux. »

Ma dernière phrase avait été tranchante. Je me dégoûtai à moi-même. Mais je ne pouvais rien y faire. Ma vie s'était brisée en éclats. Mes poils n'avaient pas eu une vraie toilette depuis des lunes. Je n'avais pas esquissé de sourire depuis une éternité. Après tout, même les anciens étaient plus enjoués que moi. La meneuse acquiesça mais ne dit rien. Elle me fit signe de sortir, ce que je fis. Elle allait appeler le clan. J'allais être délivrée de ce fardeau. Je voulais aider tout le monde et au final, je n'ai pas réussi à me guérir moi-même. It was time to say « stop ». Je me retirai sur le côté, tandis que Valse Étoilée appelait le clan. Ce devait être Nuage d'Ombre la nouvelle guérisseuse. Ce devait être elle et seulement elle. Nuage d'Argent m'appela. Me fit un signe de tête. Je m'en voulais d'être aussi dure avec elle. Elle ne méritait pas d'avoir une mentor si faible. Je tentai d'esquisser un sourire, mais c'était impossible. Une larme s'échappa, se déversant sur ma joue aussi lentement que mon coeur battait. Why hadn't you stay with me ? Je me repris. Je ne devais pas pleurer, pas maintenant. Je pris place auprès de notre meneuse, le regard éteint. Le silence se fait et Valse Étoilée commence par souhaiter un joyeux anniversaire à Nuage d'Argent. Cinq lunes. Cinq lunes qu'elle avait pris ce nom. Cinq lunes que j'étais partie. Cinq lunes qu'elle était partie.

« Oui, félicitations. Et avec cette douzième lune, tu es maintenant assez grande et entraînée pour devenir ce pourquoi tu te formes. Après une longue discussion avec Bulle Éternelle, nous avons décidées de te nommer, aujourd’hu.,i Guérisseuse du Clan de l’Ombre. Bulle Éternelle, affirmes-tu devant le clan de nos ancêtres que Nuage d’Argent a maintenant le niveau et la pratique requis pour prendre pleinement son rôle dans le clan ?
- Oui. Ma voix est sèche. Je ne regarde même pas l'assemblée.
- Bien. J’en appelle au Clan des Étoiles. Que nos ancêtres se penchent sur cette apprentie. Elle a démontré au cours de son apprentissage qu’elle méritait de devenir Guérisseuse. Nuage d’Argent, à partir de maintenant tu te nommeras Ombre d’Argent. »

Je n'écoutai plus. Ma vision se brouille. Ombre d'Argent. Je descends du rocher sans même féliciter la nouvelle guérisseuse. C'est trop. Je ne pourrai pas supporter de voir un chat ayant un nom qui rend hommage à mon amie. Je m'éloigne loin de ce brouhaha et je verse alors toutes les larmes de mon corps. Je retins mes hurlements, je pleure, encore et encore. Les perles salées se superposent, se croisent, se font face. Elles ne s'arrêtent pas. C'était impossible. It was too hard. J'entends Valse Étoilée annoncer au clan que je me retire chez les anciens. Mais je ne peux pas finir ma vie chez les anciens. Je n'ai plus de vie. Mon devoir s'est terminé et je pourrais veiller sur Ombre d'Argent correctement. Mais pas comme ça. Je sèche mes dernières larmes et sors du clan par la sortie de secours, éloignée de tous les regards. Je m'arrête. Je regarde chaque chat qui a apporté douceur au clan. Puis je plonge mon regard sur la silouhette d'Ombre d'Argent. You'll be strong, little cat. Je me dirige loin. Je ne sais plus où je suis, mais je dois le faire. Je sens les feuilles bruisser sous mes pattes. Je sens la fraîcheur du vent et la douceur des rayons de soleil. J'entends l'appel de la forêt. J'entends son appel. A elle. J'accélère la cadence. Je cours. Je pourrais presque voler. Je n'entends plus les oiseaux chanter. Je n'entends plus que les voix des guerriers-étoiles. Et enfin, je percute une roche. Puis plus rien. Le néant, le vide. Je ne m'étais pas sentie aussi bien depuis la mort de Nuage d'Ombre. Plus aucune larme ne coule sur mes joues. Toutes les douleurs sont effacées, les souvenirs se sont envolés. J'étais morte. J'étais partie rejoindre ceux que j'aimais. J'avais accompli mon devoir dans le monde des vivants. Une bulle n'est pas éternelle. Elle tente de durer le plus longtemps possible, fuyant tous les obstacles. Le dernier obstacle est le plus dur. Elle tient, encore et encore, sans éclater. Puis elle finit par craquer. Elle n'est pas solide. Elle ne peut plus s'accrocher à rien. She has to die. Her life is over. Alors elle jette un dernier regard en arrière et elle éclate. Laisse-t-elle des traces ? Seuls ceux qui l'ont connue peuvent le dire. Seuls ceux qui auront croisé son chemin seront capables de dire « Elle me manque ». La terre continue de tourner et l'engrenage de la vie continue, encore et encore, laissant pour seule question « Who's the next ? ».

Bulle Éternelle était partie. Elle avait rejoint son apprentie, sa famille, continuant de veiller sur son clan. Sur Ombre d'Argent. Elle ne pleurait plus, elle souriait. Son pelage était redevenu propre et éclatant. Mais elle tenait à dire au revoir à son clan. Alors grâce aux pouvoirs du clan des Étoiles, elle souffla un simple « Je suis désolée » qui parvint, grâce à la force du vent, aux oreilles de tous les félins. Qui l'entendra ? Qui saura que c'est elle ? C'est à eux d'en décider. Ce sont les signes. Certains décident de les écouter, d'autres de les éviter. Alors elle attendra. Un message, une prière, une pensée. Puis elle veillerait sur tous, prête à accueillir le prochain. Mais aussi prête à vivre sa nouvelle vie, auprès des guerriers-étoilés. Auprès de Nuage d'Ombre et de ceux qu'elle a toujours aimés.


« La fin est la fin. On ne peut rien y faire. Alors on attend, on observe. Laisse-t-on des traces ? Oui. Est-on un jour oublié ? On manque toujours à une personne. Parce qu'on a vécu. Et la vie nous fait faire des rencontres merveilleuses et imprévisibles. Et avant de partir, on a juste à dire « Thank you for gave me the life » et nous serons toujours auprès des personnes que l'on aime. Always. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mort d'une apprentie, perte d'une guérisseuse, nouvelle vie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mort d'une apprentie, perte d'une guérisseuse, nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment aider un félin à surmonter la perte d'un co-félin?
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» 1087 - Mort de Guillaume le Conquérant à Rouen ...
» Paulo le poulpe est mort !!!!!!!!!
» perte des cheveux...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Corbeille des RPs-